© Shutterstock

Orientation scolaire : faire découvrir les métiers de la transition écologique

Ado

Novembre n’est pas qu’un mois automnal. C’est aussi la saison où l’on commence à parler d’orientation aux collégiens et aux lycéens. Vos ados sont soucieux du sort de la planète ? Proposez-leur de découvrir les métiers de la transition écologique. Voici quelques pistes.

3 novembre 2022

Durée de lecture : 3 minutes

Avec la transition écologique, des métiers évoluent

Si la transition écologique appelle un changement profond de nos modes de vie, de production, de consommation, de déplacement, etc., elle implique aussi une transformation des métiers et contribue même à en faire émerger quelques nouveaux. Touchant une étonnante diversité de filières comme de compétences, ces métiers ont de l’avenir.

Exemple avec les trois principaux secteurs concourant à la transition énergétique (efficacité énergétique des bâtiments dans le secteur résidentiel, énergies renouvelables et de récupération, transports terrestres sobres en énergie et/ou peu émetteurs) qui affichent un chiffre d’affaires de 83 milliards d’euros en 2020 (+ 157 % depuis 2006) et une augmentation de 80 % d’emplois correspondants (représentant 352 000 ETP).

L'économie verte, c'est quoi ?

L’économie verte est un terme générique qui recouvre en réalité deux types de métiers distincts : les métiers « verts », directement dédiés à la protection de l’environnement, et les métiers verdissants. Ces derniers ne sont pas nés avec la transition écologique. Leurs compétences évoluent toutefois pour qu’ils prennent désormais en compte l’ensemble des enjeux environnementaux. Les emplois de l’économie verte concernaient directement près de 4 millions de personnes en France, en 2018, selon l'Observatoire des métiers et des emplois de l'économie verte.

Les métiers « verts » requièrent souvent une formation spécifique, d’où l’importance de penser l’orientation le plus tôt possible. Ils concerneront par exemple la production et la distribution de l’eau ou de l’énergie, l’assainissement et le traitement des déchets, la préservation directe des écosystèmes et de la biodiversité.

Les métiers « verdissants » toucheront quant à eux des domaines et des compétences étonnamment variés : le bâtiment, les transports, l’industrie, la recherche-développement, l’agriculture, le tourisme, etc. La liste est non exhaustive.

Pour en savoir plus sur tous ces métiers, découvrir des témoignages inspirants, conseillez à votre ado de consulter le dossier du site MTATERRE À la découverte des métiers qui changent le monde.

Focus sur des secteurs en plein développement

3 secteurs illustrent le potentiel de la transition écologique en matière d'emplois :

  • Le secteur des énergies renouvelables et de récupération regroupe en 2020 112 930 ETP (+ 21 % par rapport à 2018), avec une grande dynamique en ce qui concerne les emplois liés aux filières de la chaleur renouvelable chez les particuliers (55 860 ETP en 2020 ; + 30 % par rapport à 2018) ;
  • Le secteur des transports terrestres sobres en énergie et/ou peu émetteurs, particulièrement vivace en ce qui concerne notamment les emplois liés la mobilité individuelle peu émettrice (véhicules électriques, hybrides…) qui s'élèvent à 24 100 ETP en 2020, plus du double qu’en 2018.
  • Le secteur de l’efficacité énergétique du bâtiment résidentiel, enfin, dont le marché, entre 2018 et 2020, a augmenté de 19 %, et qui représente en 2020, 180 090 ETP.

La rénovation des bâtiments est une cause nationale pour lutter notamment contre les passoires thermiques, rénover les bâtis anciens… un grand nombre de métiers sont ainsi plus que jamais essentiels : maçon, menuisier, professionnel de l’isolation, des installations thermiques et climatiques, électricien… ce ne sont ni les chantiers ni les enjeux qui manquent. Découvrez l’ensemble des métiers liés à la rénovation des bâtiments sur le site France Renov’

L’économie circulaire est enfin un autre secteur d’avenir. Pour en savoir plus, lisez la publication de l’ADEME Bretagne À la découverte des métiers de l’économie circulaire.

Comment trouver la formation qui convient ?

Pour soutenir vos enfants dans leur recherche d’orientation, de nombreux interlocuteurs existent.

Le Centre d'information et de documentation jeunesse (CIDJ) est une bonne porte d’entrée.

Le Réseau Étudiant pour une Société Écologique et Solidaire (RESES) peut également contribuer à nourrir votre réflexion. Il propose notamment une boite à outils pour en savoir plus sur une orientation réussie vers les métiers de la transition écologique.

Et pour découvrir des profils de jeunes professionnels engagés qui peuvent inspirer vos enfants et susciter peut-être des vocations, consultez le site Les Pépites vertes ou encore MyRoad qui offre de nombreuses informations pour s'orienter post-bac.

Une dernière chose : choisir la bonne formation initiale n’est pas la seule possibilité pour exercer un métier lié à la transition écologique. Il est aussi possible de se former tout au long d’une carrière professionnelle. Les réorientations, requalifications et autres reconversions sont non seulement possibles mais seront de plus en plus fréquentes. Encore plus au sein d’une société qui n’a pas encore achevé sa transition vers un modèle plus durable, soucieux de l’environnement comme du vivant. 

Le contenu de cette page m'a été utile : 

Merci de nous avoir donné votre avis