© Shutterstock

Comment diminuer vos déchets plastiques ?

Déchets

Réduire collectivement nos déchets plastiques est une priorité et ce, même si les solutions de recyclage sont en plein développement. Tour d’horizon et conseils pour changer la donne.

15 avril 2022

Durée de lecture : 4 minutes

Vers 100 % d’emballages en plastique recyclable ?

Selon CITEO, chaque année, les Français jettent 1,2 million de tonnes d’emballages en plastique (22 % du volume total des emballages ménagers). La simplification des consignes de tri devrait contribuer à améliorer le taux de collecte, puisqu’en 2023, tous les Français pourront déposer l’intégralité de leurs emballages en plastique dans les bacs de tri. Mais cela ne pourra pas constituer la seule solution aux problèmes des déchets et de la pollution plastique ; nous devons aussi, à travers nos choix de consommation et un changement d’habitudes, contribuer à réduire la quantité de déchets plastiques.

Le recyclage ne peut constituer à lui seul l’unique solution…

Les solutions de recyclage ne cessent de progresser. Toutefois, à ce jour, 65 % seulement des plastiques disposent d’une filière opérationnelle de recyclage :

  • les bouteilles et barquettes sans opercule en Polyéthylène téréphtalate (PET) ;
  • les flacons (de lessive par exemple) et les boites en Polyéthylène haute densité (PEHD) ;
  • les emballages souples en polyéthylène (les plastiques qui entourent les packs de bouteilles d’eau par exemple) ;
  • les pots (de yaourt par exemple) en polypropylène.

Un certain nombre de déchets plastiques non recyclables finissent ainsi incinérés ou enfouis.

Autre limite du recyclage : le plastique n’est pas recyclable à l’infini. En outre, les technologies de recyclage actuelles ne permettent pas toujours de fabriquer une matière recyclée de qualité suffisante pour être réincorporée dans des produits devant répondre à certaines exigences (relatives la conservation alimentaire notamment). Par exemple, à ce jour, seules les bouteilles en plastique de couleur claire peuvent être utilisées pour refaire des bouteilles similaires.

Il faut enfin savoir que lors des différentes étapes du tri et du recyclage, une part de la matière plastique collectée est perdue et ne sera pas recyclée. À titre d’exemple, la collecte de 4 bouteilles d’eau permet d’en fabriquer 3 nouvelles. Globalement, entre le manque de collecte et les pertes de matières, le taux de recyclage des emballages plastique s’établit seulement à 28 %.

Pour en savoir plus, consultez l’infographie de CITEO « Vers 100 % d’emballages en plastique recyclables ».

La solution ? Moins de plastique dans nos vies !

Il est impératif et urgent de réduire nos déchets plastiques à la source. Aux industriels de trouver des solutions pour se passer de cette matière ou diminuer son utilisation grâce à l’éco-conception. À nous, consommateurs, de privilégier des alternatives plus durables grâce à ces quelques conseils.

  • Pensez au vrac. Le marché est florissant et se diversifie. Très largement pratiqué pour les fruits et légumes, il devient aussi de plus en plus répandu en ce qui concerne les céréales, légumineuses, biscuits… et l’offre de produits de droguerie-parfumerie-hygiène augmente. Mais attention, c’est une pratique vertueuse pour l’environnement à condition d‘acheter la quantité dont vous avez réellement besoin, ni plus ni moins. En effet, les produits que nous achetons (alimentaire, d’hygiène…) ont également un impact environnemental. Il reste donc nécessaire d’éviter tout gaspillage.
  • Privilégiez les produits non suremballés, dans un emballage recyclable, dont la taille est ajustée au produit. Vous pouvez aussi choisir des emballages recyclables que vous pourrez utiliser plusieurs fois par la suite comme les bocaux en verre.
  • Fini la bouteille plastique. Les alternatives existent. Les gourdes métalliques par exemple.
  • Dans la salle de bains et pour l’entretien de la maison, utilisez des produits solides ou à diluer, comme le savon noir. Il existe même des pains de savon spéciaux pour faire la vaisselle.
  • Dans la cuisine, mangez moins de produits transformés et vendus dans des emballages multiples au profit de plats cuisinés par vos soins (avec des aliments bruts).
  • Pour les courses, n’oubliez pas votre sac en tissu réutilisable ou votre cabas (sans plastique !).
  • Boîtes de rangement en carton, bouteilles et bocaux en verre, ustensiles de cuisine en bois, moules en pyrex, bouilloire en inox, poubelle métallique... Toutes ces matières sont des alternatives au plastique et rendent les mêmes services.
  • Côté penderie, choisissez des vêtements solides, de préférence non synthétiques pour éviter qu’ils relâchent à chaque lavage des microplastiques dans les eaux usées.
  • Retrouvez le plaisir d’offrir des jouets en bois aux enfants. Ou encore des poupées et doudous en tissu et ouatine plutôt qu’en plastique.
  • Enfin, retardez autant que faire se peut la fin de vie de vos objets : appareils électroniques et électroménagers, mobiliers de jardin, caisses de rangement… En prenant soin d’eux et en respectant leurs conditions d’utilisation. Et, si vous n’avez plus besoin d’un objet, pensez au don (à des proches ou à des entreprises solidaires), à la revente ou encore au troc plutôt que de le jeter à la poubelle.

Les plastiques biosourcés : une véritable alternative ?

Les plastiques biosourcés sont aujourd’hui principalement utilisés par le secteur des emballages (sacs de caisse, bouteilles…). Il faut toutefois savoir qu’une grande partie de ces produits ne contiennent qu’une partie de plastique biosourcé ; le reste de la matière provenant encore du pétrole. Il est du reste rare de trouver des produits en plastique 100 % biosourcé.

Il est aussi important de savoir qu’un objet en plastique biosourcé n’est pas nécessairement biodégradable. Et même s'il est dit « biodégradable », il ne se décompose pas toujours totalement. Un matériau est biodégradable s’il peut être décomposé par des micro-organismes (bactéries, champignons, algues...) dans des conditions spécifiques. Certains plastiques peuvent se dégrader dans un composteur industriel (comme les sacs pour emballer les fruits et légumes, partiellement biosourcés) ou dans le sol, mais ils ne se dégraderont pas forcément dans l’eau...

Par conséquent, aucun plastique ne doit être abandonné dans la nature. Et le mieux (car un plastique contenant de la matière biosourcé reste un plastique) est donc d’éviter, ici aussi, tout emballage superflu et à usage unique.

Le contenu de cette page m'a été utile : 

Merci de nous avoir donné votre avis

Vous aimerez aussi

20 solutions pour réduire sa consommation d’électricité

15 décembre 2021

Chaque foyer français possède en moyenne une centaine d’appareils électriques et électroniques. Gaspillages, suréquipement, manque d’entretien… alourdissent la facture. Quelques gestes peuvent faire la différence.

Intentions de partages 4623 partages

Durée de lecture : 6 minutes

Bien se chauffer au bois pour moins polluer

3 décembre 2021

Près de 7 millions de foyers français se chauffent déjà au bois. Et, avec la hausse du prix du gaz, du fioul et de l’électricité, cette énergie séduit de plus en plus. Pour éviter d’augmenter les émissions de particules fines dans l’air extérieur, quelques conseils s’imposent.

Intentions de partages 665 partages

Durée de lecture : 3 minutes

Déchets dans une poubelle

Que faire de mes déchets ?

8 janvier 2021

Vous voulez vérifier si vous respectez bien les consignes de tri pour vos emballages, pots de peinture ou médicaments. Vous vous demandez où apporter vos appareils électriques, votre ordinateur ou vos vêtements. Toutes les réponses sont ici.

Intentions de partages 5259 partages

Durée de lecture : 0 minute

VertVolt, un label pour choisir son électricité verte

22 octobre 2021

De nombreuses offres proposent de vous fournir une électricité « verte ». Mais cette appellation regroupe en réalité des offres bien différentes. Pour vous aider à y voir plus clair et à choisir votre fournisseur en toute transparence, l’ADEME lance un nouveau label : VertVolt !

Intentions de partages 9890 partages

Durée de lecture : 3 minutes