© BradPict

Comment choisir les meilleurs produits ?

Pour acheter des aliments moins impactants pour l’environnement, il suffit souvent d’ouvrir l’œil et de repérer les bons signaux. Suivez le guide.

5 décembre 2023

Durée de lecture : 4 minutes

Des éco-labels fiables à 100 %

Aujourd'hui, deux labels fiables peuvent vous aider à identifier les produits cultivés ou produits en agriculture biologique, c’est à dire sans pesticides ni engrais de synthèse, plus respectueux de l’environnement du bien-être animal et du sol. Bons pour la planète, ces produits le seront aussi pour votre santé.

AB - Agriculture biologique

« AB » est le label français et l’« Eurofeuille » est européen. Ces deux labels sont équivalents.

L’ADEME recommande également d’autres labels environnementaux et des labels fondés sur la qualité ou l’origine des produits qui commencent eux aussi à intégrer des critères environnementaux.

Pour vous y retrouver dans la jungle des signes officiels de la qualité et de l'origine, vous pouvez aussi vous rendre sur le site du Ministère de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire.

La provenance : locale et de saison



Choisir des aliments produits à proximité, c’est moins de transports et c’est un bon moyen de soutenir l’économie locale. Il suffit d’être attentif aux étiquettes et ardoises. On peut aussi profiter de la vente directe : marchés paysans, Association pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP), achat et cueillette à la ferme… Non seulement ces lieux favorisent les liens entre consommateurs et agriculteurs mais ils ont l’avantage de proposer des produits de saison.



Car acheter de saison présente de nombreux intérêts. Les fruits et les légumes sont plus goûteux et plus riches en vitamines. Ils n’ont pas été produits sous serre chauffée et ont peu voyagé, contrairement aux produits exotiques ou hors saison qui parcourent souvent des milliers de kilomètres. Pour les connaître, gardez donc ce précieux calendrier des fruits et légumes de saison à proximité de votre liste de courses. Sachez que la viande et les fromages ont aussi leur saison pour être consommés !

Et si vous êtes curieux de connaître l'impact de votre alimentation sur le climat, rendez-vous sur le site Nos gestes climat. En 10 minutes seulement, vous pourrez mesurer l'empreinte carbone liée à votre consommation.

Avec le moins d’emballage possible



En plus de nécessiter énergie et matières premières pour leur fabrication, les emballages finissent très vite à la poubelle. Les solutions :

  • privilégier les grands conditionnements aux portions individuelles : le paquet de gâteaux plutôt que les mini-portions emballées, la bouteille de jus de fruit plutôt que les petites briques…
  • acheter en vrac et en utilisant ses contenants réemployables (sacs, bocaux en verre, boîtes, pochons en tissus, bouteilles...). Cette solution est de plus en plus répandue pour des produits secs (céréales, riz, sucre, pâtes…) mais aussi des produits frais (fromage blanc, crème, lait…). 
  • conserver les sachets d’un achat sur l’autre notamment pour les fruits et légumes.
  • privilégier les enseignes qui proposent de rapporter votre emballage vide pour le recharger. Cette solution est proposée pour des produits alimentaires mais aussi pour les nettoyants ménagers, pour les cosmétiques ou les parfums. Un emballage qui sert plusieurs fois, c'est des déchets en moins.

L'astuce en plus : Si vous achetez bio, préférez les enseignes spécialisées aux enseignes généralistes, contraintes d’emballer ces produits pour éviter de les mélanger avec les « non-bio ».

Plus de ressources pour une consommation responsable

Pour une consommation responsable jusque dans votre réfrigérateur, dévorez ces quelques contenus issus de La Librairie ADEME :

Le contenu de cette page m'a été utile : 

Merci de nous avoir donné votre avis