© S. Piyaset

Pourquoi faut-il manger plus de légumineuses ?

Alimentation

Cuisine

Manger des légumineuses a plus d’un avantage : c’est intéressant du point de vue nutritionnel et c’est une solution pour réduire les émissions de gaz à effet de serre liées à notre alimentation. Explications.

26 janvier 2021

Durée de lecture : 0 minute

Les légumineuses, c’est quoi ?

Il existe deux types de légumineuses :

  • les légumineuses à graines (haricots, pois, lentilles, fèves, soja, lupins…) qui sont récoltées à maturité ou juste avant pour notre alimentation et celles des animaux d’élevage ;
  • les légumineuses fourragères (luzernes, sainfoin, trèfles…) qui ne sont utilisées que pour nourrir les animaux d’élevage. 

En Europe, la moitié de la production de légumineuses est destinée à l’alimentation animale. Ce sont principalement des protéagineux (lupin, féverole…) ou du fourrage (luzerne, trèfle).

Des féculents, source de protéines, de glucides, de fibres et de vitamines

Les légumes secs sont une source de protéine, comme la viande, le poisson ou les laitages mais ils ont l’avantage de contenir peu de matières grasses. Ces matières grasses sont des acides gras essentiels, très intéressants sur le plan nutritionnel.

Les légumes secs (les fèves et haricots secs, les lentilles, les pois secs) contiennent des protéines, riches en acides aminés indispensables et complémentaires de ceux des céréales. Associés à des céréales complètes pour permettre leur assimilation, ils peuvent remplacer un plat de viande dans le cadre d’un régime omnivore équilibré et sont des aliments incontournables des régimes végétariens.

Les légumes secs sont aussi riches en glucides complexes à faible indice glycémique, en fibres, en vitamines et en minéraux.

La culture des légumineuses nécessite peu d’engrais

Les légumineuses ont la particularité de fixer l’azote de l'air (système de fixation de l’azote dans les racines), de l'utiliser pour leur croissance, puis de le restituer au sol, le rendant disponible pour la culture suivante.

Leur culture participe ainsi à réduire les impacts environnementaux (émissions de gaz à effet de serre, consommation d’énergie, qualité de l’air, biodiversité et pression phytosanitaire) du secteur agricole.

En France, nous cultivons une grande variété de légumineuses :

  • les protéagineux (féverole, lupin…) ;
  • les oléagineux riches en huile et protéines (soja, arachide…) ;
  • les légumes secs (haricots, lentilles, pois…) ;
  • les légumes à cosse, généralement consommés « verts » (petits pois frais, haricots verts... ).

Prêts à passer en cuisine ?

Lancez-vous sans plus tarder dans la préparation de délicieuses recettes bonnes pour la santé et l'environnement issues de La Librairie ADEME :

Pour connaître les fruits et légumes de saison et ainsi optimiser vos recettes, consultez notre calendrier ou bien encore le moteur de recherche Mes fruits et légumes de saison.

Plus de ressources pour une alimentation saine et responsable

Pour allier alimentation et environnement, adoptez les bons réflexes :

Le contenu de cette page m'a été utile : 

Merci de nous avoir donné votre avis