© Shutterstock

Baromètre Greenflex 2021 de la consommation responsable

29 novembre 2021

Chaque année, Greenflex publie son baromètre de la consommation responsable. L’édition 2021 confirme que concilier consommation et respect de l’environnement est une préoccupation qui s’installe de plus en plus dans l’esprit des Français. Elle révèle aussi que cette appétence fait face à de véritables freins, parfois structurels.

Pas dupes les consommateurs

« Consommer moins et mieux » est une approche qui fait désormais partie de l’équation pour les consommateurs français. Ils sont pourtant conscients que le système n’est pas encore en adéquation avec cette approche. 77 % d’entre eux considèrent ainsi qu’en périodes promotionnelles, les marques « font tout pour nous faire acheter des produits dont nous n’avons pas vraiment besoin ». Ils sont aussi 79 % à penser que « les évolutions technologiques incitent au renouvellement trop fréquent de notre matériel ». 7 Français sur 10 estiment même que « la course à l’innovation n’est pas compatible avec la préservation de l’environnement ».

Derrière ces quelques constats, les consommateurs notent également un manque d’informations et de transparence. 87 % des Français aimeraient qu’on les aide par exemple à faire durer leurs appareils plus longtemps (réparation, conseils d’usage, etc.) et souhaiteraient (à hauteur de 68 % d’entre eux) disposer d’informations claires sur les conditions de travail encadrant leur fabrication.

Une réelle appétence pour le « consommer moins mais mieux » mais des freins réels…

Le principal moteur de la consommation responsable est aujourd’hui l’alimentation. Rien d’étonnant quand on sait que notre alimentation représente entre 20 % et 50 % de notre empreinte environnementale et que nous gaspillons (sur l’ensemble de la chaine de production) 10 millions de tonnes d’aliments par an (soit 150 kg par personne).

Aujourd’hui, 79 % des Français « essaient de ne rien jeter » en adaptant leurs achats ou encore en réutilisant les restes. Alors que 3 Français sur 10 se déclarent flexitariens, 22 % d’entre eux affirment aussi avoir fait évoluer leur régime alimentaire : près de deux-tiers de ceux qui ont franchi le cap l’ayant fait pour des considérations environnementales ou liées au bien-être animal.

Tous ces indicateurs tardent toutefois à se concrétiser durablement sur l’ensemble des habitudes de consommation. Parce que les grandes périodes de promotion (soldes, Black Friday, etc.) séduisent encore majoritairement les consommateurs. Parce que les Français considèrent que la consommation responsable a un coût. D’ailleurs, à la question : « À prix égal, choisiriez-vous un produit responsable (plus écologique, plus naturel, issu de l’agriculture biologique, du commerce équitable, etc.) ? », 79 % répondent par l’affirmative.

Pour en savoir plus, découvrez les grandes tendances du baromètre 2021 de de la consommation responsable.

Le contenu de cette page m'a été utile : 

Merci de nous avoir donné votre avis