© Arnaud Bouissou / Terra

Que faire lors d’un pic de pollution ?

  • Santé
  • 5 janvier 2021

Rester à la maison ? Sortir comme d’habitude ? Ces questions nous nous les posons tous dès qu’une alerte est annoncée. Il est important de respecter quelques consignes pour protéger votre santé.

Durée de lecture : 1 minute

Les personnes fragiles (nourrissons, enfants, femmes enceintes et personnes âgées) sont plus sensibles aux épisodes de pollution de l’air.

Découvrez nos conseils spécifiques pour protéger les bébés et les enfants en bas âge dans notre article « Comment protéger bébé lors d'un pic de pollution ? ».

Si vous êtes sportif, consultez aussi notre article « Peut-on faire du sport lors d’un pic de pollution ? ».

 

Lors d’un pic de pollution aux particules

  • Continuez à sortir pour vous promener mais évitez les sorties à proximité des grands axes routiers, aux heures de pointe (7 h - 10 h et 17 h - 20 h) ;
  • évitez les activités susceptibles d’entraîner un essoufflement (c’est-à-dire une respiration par la bouche) ;
  • si vous ressentez une gêne respiratoire ou cardiaque (essoufflement, sifflement, palpitations…), signalez-le à votre médecin ;
  • continuez à aérer votre logement 2 fois 10 minutes par jour, de préférence côté cour et en fin de matinée en hiver ou la nuit en été ;
  • n’arrêtez surtout pas la ventilation. Des polluants sont émis dans votre logement. Si vous ne renouvelez plus l’air de votre logement, ces polluants ne sont plus évacués.

 

Lors d’un pic de pollution à l’ozone

  • Sortez de préférence avant 11 h et après 20 h ;
  • évitez les activités susceptibles d’entraîner un essoufflement (c’est-à-dire une respiration par la bouche) ;
  • surveillez l’apparition de gêne respiratoire (asthme ou symptômes évocateurs : fatigue, nez bouché, toux, essoufflement, sifflements, palpitations…) ;
  • continuez à aérer votre logement 2 fois 10 minutes par jour, de préférence côté cour et en début de matinée en hiver ou la nuit en été ;
  • n’arrêtez surtout pas la ventilation.
     

Je protège ma santé : • je sors normalement et maintiens mes activités en plein air comme à l’intérieur ; • je programme uniquement des activités physiques d’intensité faible ou modérée ; • je reporte les activités physiques intenses (compétition, cross, match, évaluation) ; • j’évite les sorties à proximité des grands axes routiers aux heures de pointe (7 h-10 h et 17 h20 h) en cas de pollution par les particules, en pleine journée en cas de pollution à l’ozone ; • personnes sensibles (de plus de 65 ans, à

Vous aimerez aussi

Travaux de rénovation : que penser des offres à un euro ?

Conso

20 novembre 2020

Isolation à 1 euro, chaudière à 1 euro… Ces offres sont très valorisées actuellement dans la presse et par des entreprises de travaux. Que faut-il savoir pour des travaux de qualité ?

Intentions de partages 1051 partages

Durée de lecture : 4 minutes

Une nouvelle étiquette énergie en 2021  

Maison

3 décembre 2020

Pour mieux vous guider vers les produits économes en énergie, l’étiquette que l’on trouve sur les appareils électriques va changer le 1er mars 2021. Vous pouvez déjà trouver parfois la nouvelle version côte à côte avec l'ancienne. Explications.

Intentions de partages 273 partages

Durée de lecture : 2 minutes

Pourquoi il ne faut rien brûler dans son jardin

Maison

5 août 2020

Tontes de pelouse, branchages, feuilles mortes, etc. Chaque Français génère environ 160 kg de déchets verts par an. Alors qu’il est interdit de les brûler dans le jardin, 9 % continuent à s’en débarrasser ainsi. Pourtant d’autres solutions existent.

Intentions de partages 208 partages

Durée de lecture : 2 minutes

Limiter sa consommation d’électricité en période de grand froid

Maison

18 novembre 2020

Quand les températures deviennent négatives, la consommation électrique des ménages français augmente considérablement, avec un pic entre 17 heures et 20 heures. Voici quelques conseils pour limiter vos dépenses d'énergie.

Intentions de partages 225 partages

Durée de lecture : 2 minutes