© Rostislav_Sedlacek/Shutterstock

Comment protéger bébé lors d'un pic de pollution ?

Santé

Bébé

Les nourrissons, enfants, femmes enceintes et personnes âgées sont plus sensibles à la pollution de l’air et doivent se protéger lors d’un pic de pollution aux particules ou à l’ozone, dès que le niveau « alerte » est annoncé.

5 juin 2020

Durée de lecture : 1 minute

Lors d’un pic de pollution aux particules

  • Vous pouvez sortir comme d’habitude avec votre bébé, mais évitez les sorties à proximité des grands axes routiers aux heures de pointe (7 h - 10 h et 17 h - 20 h) ;
  • promenez votre bébé dans un porte-bébé ou dans le siège arrière d’un vélo plutôt que dans une poussette proche de la route ;
  • surveillez l’apparition de gêne respiratoire (asthme ou symptômes évocateurs : fatigue, nez bouché, toux, essoufflement, sifflements, palpitations…) ;
  • continuez à aérer votre logement 2 fois 10 minutes par jour, de préférence côté cour et en fin de matinée en hiver ou la nuit en été ;
  • n’arrêtez surtout pas la ventilation. Des polluants sont émis dans votre logement. Si vous ne renouvelez plus l’air de votre logement, ces polluants ne sont plus évacués.
     

Lors d’un pic de pollution à l’ozone

  • Sortez de préférence avec votre bébé jusqu’à 11 h et après 20 h ;
  • après 13 h, privilégiez les activités calmes, en plein air comme en intérieur ;
  • surveillez l’apparition de gêne respiratoire (asthme ou symptômes évocateurs : fatigue, nez bouché, toux, essoufflement, sifflements, palpitations…) ;
  • continuez à aérer votre logement 2 fois 10 minutes par jour, de préférence côté cour et en début de matinée en hiver ou la nuit en été ;
  • n’arrêtez surtout pas la ventilation.

Infographie - Pic de pollution, je protège la santé des enfants

Le contenu de cette page m'a été utile : 

Merci de nous avoir donné votre avis