© © Roman King/Shutterstock.com

Bien se chauffer au bois pour moins polluer

Travaux

Près de 7 millions de foyers français se chauffent déjà au bois. Et, avec la hausse du prix du gaz, du fioul et de l’électricité, cette énergie séduit de plus en plus. Pour éviter d’augmenter les émissions de particules fines dans l’air extérieur, quelques conseils s’imposent.

3 décembre 2021

Durée de lecture : 3 minutes

Une cheminée ouverte n’est pas un bon moyen pour se chauffer

Le rendement d’une cheminée ouverte est en moyenne de 15 % : quand vous mettez une bûche, 85 % de l’énergie qu’elle fournit part dans les fumées. La combustion du bois y est peu efficace, et génère des émissions importantes de polluants qui contribuent à dégrader la pollution de l’air extérieur.

Un poêle performant émet jusqu’à 10 fois moins de particules fines qu’un vieux poêle

Les poêles modernes sont de plus en plus performants : 

  • les poêles à bûches (acier ou fonte) ont un rendement assez élevé à régime normal (70 à 85 %), plus faible au en allure réduite ;
  • les poêles à granulés classiques (acier ou fonte) ont un meilleur rendement (supérieur à 85 %). 

Leur combustion est optimisée et ils rejettent peu de particules fines dans les fumées. En effet, si la combustion ne se passe pas bien (pas assez d’oxygène, trop d’oxygène, bois humide…), elle émet plus de polluants et renvoie moins de chaleur.

Pour choisir votre appareil, fiez-vous au label « Flamme Verte ».

Dans certaines collectivités, si vous remplacez un poêle d’avant 2002 ou une cheminée ouverte par un appareil performant, vous pouvez obtenir une aide importante du Fonds Air Bois.

Si vous installez un poêle pour la première fois dans votre logement, vous pouvez également bénéficier d’aides en fonction de vos ressources : MaPrimeRénov', les aides des fournisseurs d’énergie, les aides locales, la TVA à taux réduit

Pour obtenir ces aides, vous devez nécessairement faire installer votre poêle par  un professionnel RGE.

Bien utiliser son appareil pour moins polluer

Le rendement des appareils et les émissions de polluants dégagés par la combustion dans l’air extérieur dépend également beaucoup de la manière dont on les utilise.

Découvrez tous nos conseils :

  • ne brûlez pas des bois traités ! Les vieux meubles, les agglomérés, les bois récupérés sur des chantiers dégagent des polluants très nocifs lorsqu’ils sont brûlés ;
  • brûlez du bois bien sec avec le moins d'écorce possible ;
  • utilisez de préférence des bûches fendues ;
  • rentrez le bois à brûler 48h à l'avance ;
  • ne surcharger par le foyer et allumez votre feu par le haut ;
  • réglez le tirage pour obtenir la meilleure combustion possible ;
  • respectez les consignes d’utilisation données par le fabricant ;
  • nettoyez votre appareil et videz le cendrier fréquemment ;
  • faites entretenir votre poêle ou votre chaudière ;
  • faites ramoner le conduit de fumée par un professionnel tous les ans.

Un bois de qualité pour plus de performance et moins de pollution

Pour choisir votre bois, faites confiance aux démarches de qualité. Elles offrent des garanties quant à la nature du produit, son degré d’humidité, son pouvoir calorifique, la quantité vendue. Les certifications disponibles pour le bois énergie sont « NF Bois de chauffage », « NF Granulés biocombustibles », « NF Granulés biocombustibles - Agro haute performance », et pour les granulés bois « Din plus », d’origine allemande, et « EN plus », européenne.

Dans les marques de qualité, on peut citer la marque collective « France Bois Bûche », déclinée en fonction des régions (Alsace Bois Bûche, Rhône-Alpes Bois Bûche…).

Comment bien stocker votre bois ?

Pour que votre bois reste bien sec, il faut le stocker à l'abri de la pluie, dans un endroit bien aéré, idéalement sans contact direct avec le sol (par exemple déposé sur des palettes).

Si vous le coupez vous-même ou que vous achetez du bois qui n'est pas encore bien sec, vous ne pouvez pas l'utiliser tout de suite. Il doit sécher sous abri pendant 24 mois minimum après la coupe.

 

Le contenu de cette page m'a été utile : 

Merci de nous avoir donné votre avis

Vous aimerez aussi

20 solutions pour réduire sa consommation d’électricité

15 décembre 2021

Chaque foyer français possède en moyenne une centaine d’appareils électriques et électroniques. Gaspillages, suréquipement, manque d’entretien… alourdissent la facture. Quelques gestes peuvent faire la différence.

Intentions de partages 2228 partages

Durée de lecture : 6 minutes

VertVolt, un label pour choisir son électricité verte

22 octobre 2021

De nombreuses offres proposent de vous fournir une électricité « verte ». Mais cette appellation regroupe en réalité des offres bien différentes. Pour vous aider à y voir plus clair et à choisir votre fournisseur en toute transparence, l’ADEME lance un nouveau label : VertVolt !

Intentions de partages 9518 partages

Durée de lecture : 3 minutes

Déchets dans une poubelle

Que faire de mes déchets ?

8 janvier 2021

Vous voulez vérifier si vous respectez bien les consignes de tri pour vos emballages, pots de peinture ou médicaments. Vous vous demandez où apporter vos appareils électriques, votre ordinateur ou vos vêtements. Toutes les réponses sont ici.

Intentions de partages 4940 partages

Durée de lecture : 0 minute

Que faire des déchets d'amiante ?

13 août 2020

Si votre logement contient de l'amiante, certains travaux peuvent libérer des fibres dangereuses pour votre santé si elles sont inhalées. Elles peuvent atteindre les alvéoles pulmonaires et provoquer des maladies graves. Prenez des précautions !

Intentions de partages 5152 partages

Durée de lecture : 3 minutes