© Olly

Le télétravail, ça change quoi pour la planète ?

Plébiscité par les salariés, le télétravail est en pleine croissance. Une bonne nouvelle quand on sait que ses bénéfices environnementaux sont loin d’être négligeables.

23 juin 2023

Durée de lecture : 3 minutes

Je télétravaille, tu télétravailles, nous télétravaillons…

Depuis la crise sanitaire, le télétravail s'est largement déployé. Et quelques chiffres semblent démontrer que les salariés y sont plutôt favorables.



Selon l’étude de l’ADEME, « Télétravail, (im)mobilité et mode de vie », près de 25 % des salariés ont en effet découvert le télétravail à l'occasion du premier confinement. 71,6 % des télétravailleurs déclaraient alors souhaiter télétravailler plus souvent. Plus de 60 % d'entre eux considéraient aussi que le télétravail leur permettait de mieux gérer le stress et/ou d’améliorer leur concentration. Plus de 58 % estimaient enfin qu’il garantissait un meilleur équilibre vie professionnelle/vie privée.

À ce jour, environ un tiers des salariés télétravaillent. En 2020, la tendance moyenne se situe autour d'un peu plus de 3 jours de télétravail par semaine.

…Et la planète nous remercie

Car le télétravail n’a pas des effets bénéfiques que sur nos vies professionnelles. En travaillant depuis la maison, nous contribuons à réduire en effet de 69 % le volume des déplacements par rapport à un jour passé sur le lieu de travail. Un constat loin d’être neutre quand on sait l’impact de nos déplacements domicile-travail sur l’environnement, que ce soit en matière d’émissions de gaz à effet de serre ou de qualité de l’air.

Autre bénéfice du télétravail : les économies d'énergie. C'est ce que démontre le bilan énergétique du télétravail établi, à la demande du ministère de la Transition énergétique, par l'ADEME et l’Institut français pour la performance du bâtiment (IFPEB), sur la base de données recueillies dans une dizaine de bâtiments ministériels et d’établissements publics ainsi qu'auprès d’une centaine de télétravailleurs.

Les économies d’électricité réalisées dans les bureaux du fait de l’absence d’une partie des salariés en télétravail (éclairage, ordinateurs) apparaissent relativement faibles. Toutefois, lorsque le télétravail s’accompagne de la fermeture des bureaux pendant au moins une journée, les gains d’énergie (chauffage, ventilation…) peuvent atteindre 20 à 30 %.

Autre bonne nouvelle. Ces économies d'énergie se répercutent peu au domicile des télétravailleurs. « L’effet rebond » lié à une hausse des consommations d’énergie dans les logements des salariés ne dépasse pas 3,5 % à 7 %.

Vous pouvez du reste influer sur cet "effet rebond" pour l'atténuer au maximum en respectant notamment quelques bons gestes numériques en télétravail ou en suivant nos recommandations pour réduire votre consommation d'électricité.

Estimez les émissions de CO₂ évitées lorsque vous êtes en télétravail !

Vous voulez mesurer votre impact transport et savoir comment l’atténuer avec le télétravail ? Ce calculateur en ligne vous le permet :

Le procédé est simple : il suffit de cliquer sur l'onglet Télétravail, puis de renseigner la distance kilométrique aller-retour de votre trajet domicile-travail quotidien. Il vous est même possible d’affiner le résultat en fonction de vos jours de présence sur votre lieu de travail et des autres déplacements qu’il vous faut faire quotidiennement (pour aller faire des courses ou emmener les enfants à l’école par exemple…)

Les bénéfices environnementaux du télétravail sont ainsi concrets et chiffrables. Il ne vous restera plus qu’à veiller à ne pas les amoindrir en multipliant les petits trajets, un des effets parfois induits par le travail à la maison…

Encore et toujours : restons donc vigilants sur nos déplacements et ne réservons la voiture qu’aux déplacements qui le nécessitent vraiment.

Le contenu de cette page m'a été utile : 

Merci de nous avoir donné votre avis