© Kowit Lanchu/Shutterstock.com

20 solutions pour réduire sa consommation d’électricité

Économies d'énergie

Chaque foyer français possède en moyenne une centaine d’appareils électriques et électroniques. Gaspillages, suréquipement, manque d’entretien… alourdissent la facture. Quelques gestes peuvent faire la différence.

14 octobre 2022

Durée de lecture : 7 minutes

Éteindre les veilles

Des progrès importants ont été faits pour limiter la consommation des veilles : un règlement européen limite leur puissance à 0,5 W pour un certain nombre d’appareils. Elle reste cependant de 2 W pour les appareils connectés à Internet ou à des réseaux de données.

Éteindre les veilles peut permettre d’économiser jusqu’à 15 % de la facture d’électricité (hors chauffage et eau chaude), soit plus de 100 € / an.

Garder en veille les équipements audiovisuels et informatiques, les appareils de cuisson et le petit électroménager (cafetière, machine à pain...) n’est pas très utile. Débrancher une machine expresso (qui contient une veille cachée) permet d'économiser 3 à 4 € par an.

Pour les lave-linge et lave-vaisselle, les veilles servent souvent à détection des fuites d’eau et il n’est pas judicieux de les déconnecter.

Le bon geste : utilisez des multiprises à interrupteur qui permettent de brancher plusieurs appareils et de les éteindre tous en même temps.

Des LED, oui mais pas pour la déco

Les lampes à LED consomment peu d’électricité et durent longtemps (jusqu’à 40 000 h), de quoi compenser leur prix d’achat. C’est la meilleure solution d’éclairage domestique, à condition qu’elles durent plus de 20 000 heures et soient bien classées sur l’étiquette énergie.

Les lampes à LED permettent de jouer sur la teinte de la lumière pour créer des ambiances adaptées aux différentes pièces (cuisine, salon, chambre...). Préférez les blancs chauds de 2 700 à 3 500 kelvins pour le salon et les chambres et optez pour une lumière plus dynamique dans la cuisine ou la salle de bain (3 500 à 4 500 kelvins).

Attention à l'effet « LED de déco » qui apparaissent de plus en plus sur des meubles. Ces LED ne sont d'aucune utilité pour l'éclairage mais consomment pourtant de l'électricité.

Pour plus de conseils, consultez notre article « Comment choisir ses ampoules ? »

Ne pas laisser allumées de lumières inutiles

Éteignez les lumières en sortant d’une pièce.

Privilégiez les couleurs claires pour décorer votre intérieur (murs, sols, abats jour...) car elles réfléchissent mieux la lumière alors que les couleurs sombres l’absorbent.

Placez les canapés, bureaux près de fenêtres et profitez le plus longtemps possible de la lumière naturelle.

Privilégier le programme « Eco » du lave-linge et du lave-vaisselle

Le programme « Eco » permet d’économiser de l’eau et de l’énergie même si la durée du cycle est plus élevée. Le temps de trempage et le lavage est plus long mais l’eau est moins chauffée. Or, c’est le chauffage de l’eau qui consomme le plus d’électricité.

Attention à ne pas confondre le programme « Eco » avec le programme rapide.

Laver sa vaisselle à 50 °C ou avec le programme Eco consomme jusqu'à 45 % moins d'électricité qu'un programme intensif.

En n'utilisant que le programme Eco pour laver le linge, on peut économiser 15 % d'électricité. Et en choisissant le programme 30 °C, plus de 50 % d'électricité.

Attention cependant à faire fonctionner de temps en temps votre lave-linge avec un programme haute température pour éviter que le tuyau d'évacuation et le tambour ne s'encrassent (la lessive peut laisser des dépôts gras sur les surfaces surtout si on a tendance à surdoser).

Le programme « Eco », désormais noté « Eco 40-60 » sur les nouveaux lave-linge.

Ne faire fonctionner son lave-linge et lave-vaisselle que lorsqu’ils sont pleins

La demi-charge du lave-linge consomme moins d’eau mais tout autant d’électricité ! Attendez plutôt que le tambour soit rempli pour faire fonctionner votre appareil.
Chaque ménage français effectue environ 200 cycles de lavage par an. En remplissant mieux le tambour, on pourrait éviter 30 cycles et économiser environ 15 % d'électricité pour le lavage du linge

On se sert de son lave-vaisselle en moyenne 3 à 5 fois par semaine et 18 % des ménages l’utilisent même tous les jours. Autant le faire fonctionner uniquement s’il est plein.

Ne pas utiliser systématiquement le sèche-linge

Si vous le pouvez, laissez sécher votre linge à l’air libre. Malgré les progrès réalisés par les fabricants ces dernières années, le sèche-linge reste un appareil ménager gourmand en énergie (environ 200 kWh par an).

Astuce : pour faire fonctionner votre sèche-linge moins longtemps, essorez bien le linge dans le tambour du lave-linge. L’extraction mécanique de l’humidité est 100 fois plus économe que l’extraction thermique dans le sèche-linge.

Cuisiner économe

Quand vous couvrez les poêles et casseroles, la cuisson est plus rapide. Pour faire bouillir de l’eau ou cuire votre plat, mettre un couvercle permet de consommer 25 % d’énergie en moins.

En éteignant le four avant la fin de la cuisson, vous pouvez économiser 10 % d'électricité.

En remplaçant votre vieille bouilloire par une bouilloire à thermostat, vous pourrez choisir la température de chauffage de l'eau. En chauffant l'eau à 80 °C et non pas à 100 °C, vous pouvez économiser 25 % d'électricité.

Limiter la taille et la luminosité de la TV

Des téléviseurs toujours plus grands entrent dans les salons, mais ils consomment plus d’électricité : un téléviseur de 160 cm (diagonale) consomme autant que 3 ou 4 téléviseurs de 80 cm.

En diminuant la luminosité de la télévision manuellement ou par contrôle automatique, vous diminuerez la consommation électrique de votre appareil d'environ 25 %.

Ne pas laisser brancher les ordinateurs et consoles de jeux quand vous ne les utilisez pas

Souvent laissés en veille ou en pause, ces appareils consomment inutilement de l’électricité. Mieux vaut les éteindre complètement quand on ne s’en sert plus.

Éteindre la box quand vous n’en avez pas besoin

Une box reste souvent allumée 24 h sur 24 et peut consommer plus de 200 kWh par an, soit autant que le lave-linge.

Vous pouvez économiser environ 25 % de la consommation électrique de la box en l'éteignant la nuit.

Pour tout nouvel achat, vérifier l’étiquette énergie

Les économies d’énergie réalisables avec les appareils les mieux classés sont loin d’être anecdotiques. Chaque différence d'une classe représente de l'ordre de 15 à 20 % d'économie d'énergie. Sur la durée de vie d'un appareil, c'est important.

Le tableau ci-dessous vous permet de repérer rapidement les équipements les mieux classés et les moins bien classés sur l’étiquette énergie disponibles à la vente en magasin et en ligne. Avec la nouvelle étiquette énergie mise en place depuis le 1er mars 2021, on ne trouve plus certains équipements en classe A.

Équipement neuf disponible à la vente Échelle de l’étiquette énergie Le mieux classé Le moins bien classé
Lave-linge A à G A G
Réfrigérateur, congélateur, appareil combiné A à G C G
Téléviseur (de 70 à 100 cm de diagonale) A à G E G
Lave-vaisselle A à G B G
Sèche-linge A+++ à D A+++ B
LED A à G

C

G

Cave à vin A à G B G

N'hésitez pas à utiliser le comparateur d'achat Top Ten qui vous permettra de trouver rapidement des informations sur les produits les plus économes en énergie.

Quelques chiffres marquants :
En remplaçant un réfrigérateur (une porte) anciennement classé A + (équivaut à F sur la nouvelle étiquette) par un réfrigérateur D, on économise 50 % d'énergie. Et pour un congélateur (avec les mêmes classements), c'est près de 40 % d'économie.

Économiser de l'eau chaude, c'est aussi économiser de l’électricité !

Ne laissez pas le mitigeur en position intermédiaire. C’est de l’eau tiède qui est utilisée à chaque fois alors que pour laver les légumes, se laver les mains, rincer son éponge... l’eau froide convient bien.

Installez des mousseurs ou des réducteurs de débits sur les robinets. Une douchette économe peut vous permettre d’économiser jusqu’à 75 % d’eau.

Ne laissez pas fonctionner le ballon d’eau chaude en période d’absence prolongée.

Dans l'infographie « Chauffe-eau : comment éviter les surconsommations », retrouvez toutes les informations utiles pour réduire la consommation d'électricité de votre chauffe-eau.

Régler la température du ballon d’eau chaude électrique

Programmer la température à 55 ℃, c’est assez pour limiter le développement de bactéries pathogènes et cela limite la consommation d’électricité nécessaire pour chauffer l’eau.

Calorifuger les tuyaux et le ballon d’eau chaude

En entourant le ballon d’eau chaude et les tuyaux avec un isolant, vous évitez des pertes de chaleur. Le calorifugeage est d'autant plus nécessaire lorsque le ballon d’eau chaude est installé dans un endroit non chauffé (garage, sous-sol…) et que les points d'eau sont éloignés de du ballon d’eau chaude.

Maîtriser la température de chauffage des pièces

Il est inutile de chauffer toutes les pièces à la même température. Certaines pièces sont occupées toute la journée, mais d’autres, comme les chambres ou la salle de bain n’ont pas besoin d’une température élevée permanente. Autour de 20 ℃ dans les pièces à vivre, 17 ℃ dans les chambres, vous permettront de réduire votre consommation de chauffage.

Et pour plus d’efficacité, installez une régulation et une programmation du chauffage.

Bloquer les entrées d'air froid

Fermez les inserts de cheminées, les portes qui donnent sur des locaux non chauffés (sous-sol, cave, cellier...). Calfeutrez au besoin les portes, donnant sur l’extérieur ou sur des pièces non chauffées, avec des boudins pour bas de portes. En revanche, ne bouchez jamais les grilles de ventilation, elles sont essentielles pour maintenir une bonne qualité de l’air dans votre logement.

Baisser le chauffage en cas d'absence

Inutile de chauffer les pièces à la même température que si vous étiez là. Lors d’une absence pour la journée, baisser de quelques degrés la température de votre logement. Si vous vous absentez quelques jours, pensez à mettre votre système de chauffage en position hors gel.

Grâce à la programmation et à la régulation, vous pouvez adapter et anticiper vos besoins de chauffage. Certains systèmes connectés vous permettent même d'agir à distance.

Conserver la chaleur à l'intérieur

Fermer toujours vos volets dès que la nuit tombe et que les températures rafraichissent. Tirer les rideaux. Vous évitez ainsi que le froid rayonne dans le logement et l'ambiance de la pièce sera plus confortable sans avoir besoin de pousser le chauffage.

Lors de périodes de grand froid, gardez les volets fermés même en journée si vous n'êtes pas chez vous. Vous freinerez ainsi les déperditions de chaleur par les vitrages.

Installer un système d'appoint performant : le chauffage au bois

Il existe un large choix de poêles fonctionnent avec des bûches ou des granulés qui peuvent vous aider à diminuer votre facture d'électricité en chauffant une partie de votre logement.

Pour en savoir plus sur le chauffage au bois, consultez l’article « Le vrai/faux sur le chauffage au bois ».

Isoler davantage son logement

Alors que le chauffage représente 66 % de la consommation d'énergie des ménages, il est essentiel d'éviter autant que possible les déperditions de chaleur du logement. Pour diminuer les besoins de chauffage (et réduire donc les factures !) tout en gagnant en confort, la seule solution est de vivre dans un logement bien isolé.

La chaleur s'échappe principalement par le toit mais aussi par les murs, les planchers bas et les fenêtres.Découvrez toutes les solutions d’isolation dans l’article « Par où commencer les travaux de rénovation ? »

Le contenu de cette page m'a été utile : 

Merci de nous avoir donné votre avis