© Pack shot / Philippe Hallé

Sécheresses : comment économiser l’eau ?

Économies d'énergie

Été

Jardinage

Alors que les périodes de sécheresse deviennent de plus fréquentes et surviennent de plus en plus tôt dans l’année, économiser l’eau est devenu impératif. Comment faire pour prendre soin de cette ressource essentielle tout en continuant à profiter de ses bienfaits ?

16 juin 2022

Durée de lecture : 3 minutes

Des épisodes de sécheresse de plus en plus fréquents

L’augmentation des périodes de sécheresses est l’un des effets visibles du changement climatique.

Ce phénomène touche l’ensemble du territoire et survient désormais de plus en plus tôt dans l’année.  Notamment parce que les hivers, de plus en plus secs, ne garantissent plus le remplissage optimal des nappes phréatiques.

C’est pour atténuer la pression sur cette ressource indispensable que des restrictions sont imposées dans certaines régions. Elles sont d’autant plus nécessaires qu’avec la sécheresse, c’est aussi le risque d’incendie qui augmente. En 2019, 15 000 hectares de forêt ont ainsi été détruits par les flammes.

Quelques conseils pour économiser l’eau toute l’année

Outre les restrictions qui vous concernent peut-être dans votre région, et qui s’adressent également aux industriels, aux agriculteurs et aux collectivités, il vous est possible d’économiser l’eau en observant quelques règles simples.

En période de sécheresse (mais aussi toute l’année) :

  • pour éviter tout gaspillage, n’oubliez pas d’éteindre l’eau pendant que vous vous savonnez, vous rasez ou vous brossez les dents ;
  • préférez les douches aux bains et limitez-les à 5 minutes grand maximum ;
  • pour laver votre vaisselle ou votre linge, ne multipliez pas les cycles en utilisant vos appareils électroménagers « à plein » ;
  • repérez les fuites : elles peuvent constituer une grande source de gaspillage. Comment faire ? Juste avant d’aller vous coucher, relevez votre compteur d’eau. Si le compte a évolué pendant votre sommeil, c’est qu’une fuite se cache quelque part. Et sachez qu’elles sont loin d’être neutres : un robinet qui goutte, c’est 5 litres/heure gaspillés (soit 120 litres/jour), une chasse d’eau qui fuit, plus de 600 litres/jour (soit la consommation quotidienne d’une famille de 4 personnes)  ;
  • limitez les arrosages si vous avez un jardin et n’arrosez surtout pas en pleine journée, aux heures chaudes, car l’eau s’évapore alors sans avoir le temps de pénétrer dans le sol. Vous gaspillez donc de l’eau pour rien ;
  • pour éviter d’arroser trop souvent, pailler aux pieds des plantes. Découvrez comment procéder grâce à notre tuto « Comment bien pailler au jardin ».

Côté équipements :

  • installez des mousseurs sur vos robinets : Il vous en coutera une dizaine d’euros. Les mousseurs injectent des minuscules bulles d’air dans l’eau qui coule et réduisent le débit de 30 à 50 % sans aucune perte de confort ;
  • optez pour une douchette économe : elle limite le débit mais optimise la pression. Pour un investissement compris, selon les modèles, entre 25 et 45 euros, elle permet jusqu’à 75 % d’économie d’eau ;
  • placez un minuteur dans la salle de bains pour ne pas prolonger vos douches au-delà des 5 minutes rituelles…

D’autres équipements, certes plus onéreux, peuvent vous permettre d’économiser l’eau de manière substantielle : le mitigeur thermostatique par exemple qui consomme 10 à 30 % moins d’eau qu’un mitigeur classique ou encore un collecteur d’eau de pluie qui, pour une toiture de 100 m2 pourra vous offrir jusqu’à 70 m3 d’eau gratuite…

Choisir des équipements moins consommateurs en eau

Pensez-y : si vous renouvelez votre électroménager, l’étiquette énergie vous permettra de repérer les appareils les moins voraces en électricité mais aussi, un lave-linge comme un lave-vaisselle qui consomme moins d’eau.

Récupérez l'eau de pluie

Les collectivités se sont engagées à ne plus envoyer les eaux de pluie vers les réseaux d’assainissement. Vous pouvez vous aussi récupérer l'eau de pluie dans votre jardin. Il existe des solutions simples et peu coûteuses, expliquées dans 9 vidéos développées par l’Association pour le développement opérationnel et la promotion des techniques alternatives (ADOPTA).

La cuve de récupération

Les échelles d'eau

Le jardin de pluie

La noue

Le puits d'infiltration

Le récupérateur d'eau

Les sols perméables

La toiture végétalisée

La tranchée drainante

 

Le contenu de cette page m'a été utile : 

Merci de nous avoir donné votre avis