© ©Coloures-Pic - stock.adobe.com

Comment choisir ses ampoules ?

Trop gourmandes en énergie, les lampes à incandescence et les halogènes ne sont plus vendues depuis quelques années. Depuis février 2023, les ampoules basse consommation ont cessé d’alimenter les rayons des magasins. Vous avez désormais le choix entre plusieurs LED. Voici nos conseils pour bien les choisir.

13 avril 2022

Durée de lecture : 7 minutes

Disparition des ampoules basse consommation en 2023

Depuis le 24 février 2023, les tubes fluorescents et les ampoules basse consommation ne peuvent plus être mis sur le marché.

Seuls les stocks déjà en magasin pourront être écoulés mais aucun tube fluorescent, ni aucune ampoule fluocompacte ne sera plus fabriqué pour être mis en vente en Europe.

Cependant, pas d’inquiétude, des LED existent pour remplacer tous les types d’ampoules et tubes néon. Un large choix est disponible, dans tous les formats et avec des flux lumineux variés.

Choisissez vos LED en fonction de leur flux lumineux

Vous aviez l’habitude de vérifier les watts sur l’emballage des anciennes lampes à incandescence mais c’est aujourd’hui les lumens qui vont guider votre choix. Avec les LED, la quantité de lumière produite n’est plus directement proportionnelle à la puissance. Plus les lumens sont élevés, plus la lampe émet de lumière.

Équivalence entre la puissance d'une lampe à incandescence non dirigée et le flux lumineux des LED

Puissance d'une lampe à incandescence (en watts) Flux lumineux indicatif (en lumens) pour obtenir une lumière équivalente
15 136
25 249
40 470
60 806
75 1 055
100 1 521
150 2 452
200 3 452

L'efficacité lumineuse des différents types de lampes

Lampe à LED Spot à LED* Ampoule basse consommation Lampe halogène

75 à 210 lm/W

56 à 86 lm/W

50 à 70 lm/W 15 à 27 lm/W

* Moins efficace que les lampes à LED, ils sont malgré tout la solution de remplacement pour les spots halogènes.

La température de couleur compte aussi énormément !

Vous pouvez choisir une « température de couleur », exprimée en kelvins (K), et différente pièce par pièce. Plus la température est basse, plus la lumière émise tend vers des couleurs chaudes (< 3 000 K) et reposantes (c’est l’idéal pour une chambre ou un salon). Plus la température est élevée, plus elle tend vers le bleu (> 4 000 K) et génère une ambiance dynamique (c’est l’idéal pour une cuisine ou une salle de bain).

Infographie sur les températures de couleurs, ambiance et types de lampes

Voir l'infographie sur les températures de couleurs, ambiance et types de lampes en haute définition

Transcription textuelle de l'infographie Températures de couleur, ambiance et types de lampes

Températures de couleur, ambiance et types de lampes

Les chiffres présents dans ce tableau sont exprimés en kelvins.

Les températures de couleur et les ambiances :

  • de 2 000 à 3 000 K : blanc chaud :
    • 2 000 étant le soleil à l'horizon.
  • de 3 000 à 6 500 K : blanc neutre et blanc, lumière du jour ;
    • 6 000 étant le soleil au zénith ;
    • 6 500 étant la lumière dite naturelle.

Les types de lampes :

  • entre 2 400 et 6 500 K : LED récente ;
  • entre 2 400 et 3 000 K : lampe à incandescence ;
  • entre 2 500 et 3 400 K : halogène ;
  • entre 2 700 et 3 000 K : LBC* blanc chaud ;
  • entre 3 900 et 4 200 K : LBC blanc neutre ;
  • 4 500 K : tube fluo ;
  • entre 5 400 et 6 100 K : LBC lumière du jour**.

* Lampe basse consommation

** peu recommandées comme solution d'éclairage quotidien, les LBC « lumière du jour » sont davantage adaptées aux séances de luminothérapie.

Où trouver toutes les informations ?

Tout est indiqué sur l’emballage.

L'étiquette énergie a changé et les classes vont désormais de A à G. Les exigences ont été renforcées, cependant, des ampoules classées A ou B sur l'étiquette énergie existent.

Tout savoir plus sur la nouvelle étiquette énergie des ampoules.

Explications de l'étiquette énergie des ampoules

Voir l'infographie sur le classement des ampoules en haute définition

Transcription textuelle de l'infographie sur le classement des ampoules

Infographie sur le classement des ampoules

  1. la puissance exprimée en watts ;
  2. l'équivalence en watts avec une lampe incandescente ;
  3. le flux lumineux exprimé en lumens (plus le nombre de lumens par watt est élevé, plus l'efficacité est importante) ;
  4. le température de couleur exprimée en kelvins ;
  5. la durée de vie en heures ;
  6. le nombre de cycles allumage - extinction possibles ;
  7. l'étiquette énergie ;
  8. le temps nécessaire à l'obtention de 60 % du flux lumineux ;
  9. les dimensions de la lampe en mm ;
  10.  le type de douille ;
  11.  la possibilité ou non de l'installer sur un variateur ;
  12.  la quantité de mercure (Hg) en mg si la lampe en contient.

En complément de ces informations, pour chaque modèle, d’autres renseignements et caractéristiques techniques sont accessibles sur le site de EPREL (Registre européen de l'étiquetage énergétique des produits). Vous pouvez y accéder également via le QR Code indiqué sur l’étiquette énergie.

Et sur le site SCAN & CHECK vous pouvez comparer les ampoules : performance, flux lumineux, coût de fonctionnement… pour vous aider à choisir.

Quelques recommandations pour les ampoules basse consommation

L’ADEME recommande de maintenir une distance minimale de 30 cm avec les lampes basse consommation, lors des utilisations prolongées (par exemple lampe de bureau ou lampe de chevet) par précaution vis-à-vis des ondes électromagnétiques.

Si vous cassez une lampe basse consommation, vous ne courez pas de danger car elle ne contient que 0,005 % de mercure mélangé au gaz inerte contenu dans le tube. Certaines sont équipées d’un manchon qui évite la dispersion du mercure en cas de casse. Prenez malgré tout quelques précautions : aérez, ramassez les morceaux avec un balai (et non un aspirateur), mettez-les dans un sac fermé et portez ce sac en déchèterie.

N’oubliez jamais de rapporter vos ampoules et tubes néon dans des bacs de collecte

Les ampoules basse consommation et les LED font l'objet d'une collecte spécifique car elles contiennent des déchets dangereux et sont en partie recyclables. Les ampoules basse consommation sont recyclables à 93 % et contiennent du mercure. Les LED sont composées de substances dangereuses, mais aussi de matériaux rares qu'il est important de récupérer.

Apportez-les en déchèterie, dans les points de collecte en libre-service en magasin ou encore chez un distributeur qui a l’obligation de reprendre une lampe usagée lors de l’achat d’une lampe neuve. Vous pouvez aussi y déposer les lampes halogènes. Grâce à votre geste, le verre de la lampe sera recyclé, le mercure régénéré et recyclé pour être réutilisé comme tel. Quant aux autres métaux (fer, aluminium composant le culot de la lampe), ils seront recyclés dans la filière métaux.

Pour connaître le point de collecte le plus proche de chez vous, consultez le site d’Ecosystem.

Ecowatt aide les Français à mieux consommer l’électricité

Véritable météo de l’électricité, Ecowatt qualifie en temps réel le niveau de consommation des Français. À tout moment, des signaux guident le consommateur pour adopter les bons gestes et assurer le bon approvisionnement de tous en électricité.

Le contenu de cette page m'a été utile : 

Merci de nous avoir donné votre avis