© halfprint

3 bonnes raisons de consommer autrement

Nous consommons 3 fois plus qu’il y a 60 ans et gardons nos objets de moins en moins longtemps, avec des impacts toujours plus lourds pour la planète. Il est urgent de consommer moins et mieux. Pour préserver l’environnement, mais pas seulement.

20 mai 2020

Durée de lecture : 3 minutes

Limiter notre empreinte environnementale

Chaque produit a un impact. Avant qu’on le trouve en rayon, il a fallu le fabriquer en exploitant des matières premières et des ressources, dont certaines sont de plus en plus rares. Puis l’assembler, le conditionner, le transporter... À chaque étape, sont émis des gaz à effet de serre et des polluants, auxquels viendront s’ajouter ceux générés quand on l’utilisera. Puis ce produit deviendra un déchet, pas toujours recyclable, du moins pas indéfiniment…

Consommer n’est donc pas anodin. Alors comment faire pour limiter les impacts sur l’environnement (et indirectement sur notre santé) ?

  • Commençons par acheter local autant que possible : l’économie locale a besoin de nous, surtout dans le contexte actuel.
  • N’achetons pas forcément des produits neufs : meubles, jouets, vêtements… on trouve une offre de seconde main de plus en plus conséquente et très intéressante en termes de prix !
  • Dans tous les cas, mieux vaut opter pour des produits fiables, facilement réparables et recyclables.
  • Et pour être sûr de faire le meilleur choix, repérer les bons signaux sur les produits : étiquettes, labels et affichage environnementaux.

Réduisez votre impact environnemental

Vous êtes prêt à passer à l'action en réduisant votre impact environnemental ? Découvrez comment faire :

Faire des économies

Les Français consacrent environ 8 % de leur budget à des achats pour équiper la maison et pour la voiture (Source INSEE). Ce budget est de plus en plus consacré à renouveler les équipements du quotidien : racheter une nouvelle machine à laver plutôt que de réparer l’ancienne, changer de téléphone portable fréquemment, choisir le plus grand téléviseur plutôt qu’un format intermédiaire… Tout cela a aussi un coût écologique. Alors, de quoi avons-nous vraiment besoin ? Et pourquoi nécessairement acheter (neuf qui plus est) ? Est-il toujours nécessaire de posséder un bien pour en profiter ?...

De nouveaux modes de consommation plus vertueux et plus économiques, se développent autour du réemploi, du partage, de l’échange. De quoi sortir du modèle linéaire « extraire, produire, consommer, jeter », pour se tourner vers une économie circulaire où les produits durent plus longtemps, les ressources sont préservées, et les déchets limités et mieux valorisés.

Passez à l'économie circulaire

Rendez-vous sur la Librairie ADEME pour tout savoir sur l'économie circulaire.

Rester maître du jeu

Résister aux promotions, éviter l’achat « coup de cœur », comprendre les règles de la publicité et du marketing pour ne plus se faire capter… c’est au final consommer ce dont on a réellement besoin. Nous accumulons chez nous pas moins de 2,5 tonnes d’objets, dont la seule fabrication a nécessité l’utilisation de 45 tonnes de matières. Beaucoup des vêtements que nous achetons sont portés à peine 10 fois (et certains ne sortent même jamais de l’armoire). Pour certains foyers, une perceuse ne servira que quelques minutes en tout sur sa durée de vie…

À quoi bon accumuler tous ces objets si on ne les utilise pas ou peu ? Pourquoi encombrer inutilement les placards et le garage ? Reprendre la main sur ses consommations, c’est dépenser utile, en privilégiant la qualité à la quantité. Et c’est aussi une manière d’encourager les producteurs à éco-concevoir leurs produits, pour limiter les impacts sur tous leurs cycles de vie.

Passez à l'éco-consommation

Faites le point sur vos habitudes de consommation et apprenez à consommer de façon responsable :

Le contenu de cette page m'a été utile : 

Merci de nous avoir donné votre avis