© © Katarzyna Bialasiewicz

Pas de polluants dans la chambre des enfants

  • Décoration
  • Santé
  • Enfant
  • 6 août 2020

De la petite enfance à l’adolescence, vous allez certainement renouveler le mobilier de la chambre de vos enfants et revoir plusieurs fois la décoration. Attention à ne pas choisir des produits qui libèrent des polluants dans l’air !

Durée de lecture : 3 minutes

Attention peinture !

Les peintures émettent des Composés organiques volatils (COV), polluants très courants de l’air intérieur, qui s’évaporent à température ambiante. Ils peuvent provoquer des troubles respiratoires, des irritations des yeux, du nez et de la gorge et des réactions allergiques. Certains sont plus préoccupants, car cancérogènes (formaldéhyde, solvants organiques, éthers de glycol, hydrocarbures dont benzène).
 

Depuis le 1er septembre 2013, une étiquette, indiquant le niveau d’émission en composés organiques volatils, est obligatoire sur les revêtements de murs, de sols ou de plafonds (cloisons, panneaux, moquettes, papiers peints, peintures, etc.). Le niveau d’émission est indiqué selon une échelle allant de A+ (émissions très faibles) à C (émissions fortes).

 

Après avoir repeint ou tapissé la chambre, laissez aérer le temps qu’une grande partie des COV s’échappent. Si vous le pouvez, laissez la fenêtre de la chambre ouverte plusieurs jours avant d’y faire dormir vos enfants.

Bon à savoir : La peinture dite « acrylique » se dilue et se nettoie à l’eau, mais ne videz jamais vos restes de peinture dans l’évier. Apportez-les en déchèterie avec les chiffons et pinceaux souillés par la peinture (ne pas les jeter à la poubelle).

Pour trouver une déchèterie près de chez vous, consulter notre outil.

 

Oubliez la moquette

La moquette et la colle pour la fixer libèrent elles aussi des composés organiques volatils. De plus, elle est difficile à nettoyer et favorise le développement d’acariens qui peuvent entraîner des allergies. Préférez plutôt le parquet (non collé) ou le lino. Et si vous ne pouvez pas faire autrement que d’installer de la moquette, nettoyez-la souvent avec un nettoyant vapeur.

En savoir plus sur les allergies dues aux acariens.

 

Pour le lit, le bureau et l’armoire, cherchez le bon label environnemental

Les meubles aussi peuvent émettre des COV dont certains sont reconnus cancérigènes (formaldéhyde). Pour choisir du mobilier respectueux de la planète et de la santé de vos enfants, l’ADEME a sélectionné les meilleurs labels environnementaux sur le mobilier et la literie.

Pour découvrir ces labels, consultez notre page dédiée aux labels environnementaux.

 

Pas de parfum d'ambiance dans la chambre des enfants

Ne brûlez pas d'encens, n'utilisez jamais de parfums d'ambiance dans l'espace de vie de vos enfants. Les produits odorants émettent des polluants et risque de fragiliser les enfants et de favoriser les maladies respiratoires.

Vous aimerez aussi

Travaux de rénovation : que penser des offres à un euro ?

Conso

20 novembre 2020

Isolation à 1 euro, chaudière à 1 euro… Ces offres sont très valorisées actuellement dans la presse et par des entreprises de travaux. Que faut-il savoir pour des travaux de qualité ?

Intentions de partages 1051 partages

Durée de lecture : 4 minutes

Une nouvelle étiquette énergie en 2021  

Maison

3 décembre 2020

Pour mieux vous guider vers les produits économes en énergie, l’étiquette que l’on trouve sur les appareils électriques va changer le 1er mars 2021. Vous pouvez déjà trouver parfois la nouvelle version côte à côte avec l'ancienne. Explications.

Intentions de partages 273 partages

Durée de lecture : 2 minutes

Pourquoi il ne faut rien brûler dans son jardin

Maison

5 août 2020

Tontes de pelouse, branchages, feuilles mortes, etc. Chaque Français génère environ 160 kg de déchets verts par an. Alors qu’il est interdit de les brûler dans le jardin, 9 % continuent à s’en débarrasser ainsi. Pourtant d’autres solutions existent.

Intentions de partages 208 partages

Durée de lecture : 2 minutes

Limiter sa consommation d’électricité en période de grand froid

Maison

18 novembre 2020

Quand les températures deviennent négatives, la consommation électrique des ménages français augmente considérablement, avec un pic entre 17 heures et 20 heures. Voici quelques conseils pour limiter vos dépenses d'énergie.

Intentions de partages 225 partages

Durée de lecture : 2 minutes