© matimix/shutterstock

Le monde du sport s’engage pour la planète

  • Sport
  • 28 septembre 2021

La France compte plus de 36 millions de pratiquants et plus 16 millions de licenciés. Chaque week-end, que ce soit au niveau amateur ou au niveau professionnel, on joue, on saute, on croise le fer. Derrière cette belle débauche d’énergie, il y a aussi un enjeu écologique et des consciences qui s’éveillent.

Durée de lecture : 3 minutes

Une charte et 15 engagements pour mobiliser le monde du sport au développement durable

En 2017, le ministère des Sports, en partenariat avec l’association WWF, lançait la Charte des 15 engagements écoresponsables des organisateurs d’évènements sportifs. Signée à ce jour par 105 acteurs du monde du sport (fédérations, ligues professionnelles, clubs…), elle associe aussi, depuis juin 2018, des gestionnaires d’équipements sportifs (stades, golfs, grandes salles…) et les établissements publics du ministère chargé des Sports (CREPS, INSEP, écoles nationales et Musée du national du sport).

Au menu, des engagements forts visant à amoindrir l’impact des grands évènements sportifs sur l’environnement sur des thématiques aussi diverses que :

  • l’alimentation ;
  • les achats responsables ;
  • la sobriété (consommation énergétique ou encore d’eau) ;
  • le tri et le recyclage des déchets ;
  • la mobilité durable ;
  • la biodiversité…

Découvrez la charte et ses 15 engagements

Muscler le jeu pour porter la transition écologique, c’est possible

Forte de ses plus de 2 millions de licenciés et de ses 30 000 rencontres organisées chaque week-end en France, la Fédération française de Football avait toutes les raisons de s’engager. Désormais signataire de la charte, elle pourra consolider ses initiatives à travers son maillage territorial et repenser l’organisation des grands événements que sont les matchs de l’Équipe de France ou celle du fonctionnement du Centre National du Football de Clairefontaine.

À cette démarche s’ajoute l’action du Fondaction du football, fonds de dotation du football français dédié aux actions de responsabilité sociétale, qui œuvre en complémentarité avec les instances du football français pour un football durable et responsable.

Sa mission : développer des actions innovantes visant à promouvoir une vision citoyenne du football, ses vertus éducatives et encourager l'innovation sociale et l’intégration du développement durable dans le football. Et un bel objectif : accompagner l’ensemble des clubs du territoire dans la mise en place de pratiques éco-responsables, à travers, notamment, la mise à disposition d’outils pédagogiques (PDF - 855 Ko).

Autre signataire de la charte : le Paris Volley. Très engagé à travers des actes concrets (déplacement quotidien des joueurs en transports en commun et en train pour les déplacements, espaces de restauration fournis exclusivement en circuits courts, bannissement du plastique jetable et politique de réduction des déchets) le club francilien a même créé l’été dernier une association : Match for green. Devenue indépendante, elle propose des formations pour clubs professionnels et amateurs afin de les aider à mieux aborder les enjeux environnementaux.

Suivez l’actualité de Match for green sur leur compte Twitter

Fair Play For Planet : un marqueur d’engagement environnemental au sein des clubs

L’excellence sportive peut se conjuguer à l’excellence environnementale. C’est l’esprit de ce label, créé pour valoriser l’engagement des clubs et des grands évènements sportifs. Mais aussi et surtout, pour apporter un véritable soutien technique (à travers une procédure d’audit) à tous ceux qui souhaitent s’engager et aller plus loin.

De grands acteurs du sport ont d’ores et déjà dit oui à la démarche :

  • l’Olympique Lyonnais par exemple côté ballon rond, dont l’évaluation devrait bientôt se conclure ;
  • le CA Brive côté ovalie, dans le cadre d’un engagement visant à préserver l’environnement d’exception corrézien et à accentuer les actions déjà menées pour réduire son empreinte carbone.

En savoir plus sur Fair Play for Planet

Un label existe depuis 10 ans pour les événements sportifs écoresponsables

Le label « Développement durable, le sport s’engage® », développé en 2009 par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF), aide les organisateurs d’événements sportifs à devenir plus écoresponsables.
Depuis son lancement, ce sont près de 500 événements de toute taille (locaux, régionaux, nationaux et internationaux) qui ont été labellisés.
Au cours de ces 10 dernières années, ces événements ont déjà permis de sensibiliser près de 4 millions de personnes aux valeurs du sport et du développement durable (700 000 compétiteurs, 315 000 spectateurs et 92 000 bénévoles).

Pour obtenir ce label, les organisateurs doivent respecter des critères très précis à découvrir sur cette plateforme. En fonction de leurs réalisations, ils peuvent obtenir 3 niveaux de labellisation (Or/Argent/Bronze).

Découvrez les événements sportifs labellisés

De nombreux professionnels répondent au défi "Rien de neuf"

L'idée de ce défi est de limiter au maximum les achats de matériels et de vêtements de sport neufs pour réduire les impacts environnementaux.

Fédérations, ligues, clubs ou encore sportifs et sportives de haut niveau s'y sont mis sans attendre. A découvrir dans cet article de Zéro Waste France.

Vous aimerez aussi

Calculer les émissions de carbone de vos trajets

  • Déplacements
  • 5 octobre 2020

Vous vous demandez quel mode de transport émet le moins de CO2 ? Ce calculateur compare le vélo, la voiture, le train et l'avion en fonction du nombre de kilomètres à réaliser.

Intentions de partages 57627 partages

Durée de lecture : 1 minute

Canicule : comment garder son logement frais ?

  • Été
  • 28 septembre 2021

Des solutions existent pour garder la fraîcheur dans son logement. La climatisation n’est pas toujours incontournable. Et n’achetez surtout pas votre appareil dans l’urgence, vous risqueriez de faire un mauvais choix.

Intentions de partages 327 partages

Durée de lecture : 3 minutes

Canicule : 19 solutions pour apporter de la fraîcheur en ville

  • Été
  • 20 mai 2021

Alors que les vagues de chaleur sont de plus en plus fréquentes, intenses, longues et que les experts prévoient une multiplication par trois de la climatisation en Europe d’ici à 2050, il est essentiel d’explorer d’autres solutions pour apporter de la fraîcheur en ville.

Intentions de partages 52 partages

Durée de lecture : 8 minutes