© ©Arnaud Bouissou / Terra

Prêt pour l’école !

  • École
  • 7 août 2020

La rentrée scolaire, c’est tout un programme. Entre la préparation du cartable et du goûter, il faut bien s’organiser. Alors, comment faire simple, pas cher, bon pour la santé des enfants et pour l’environnement ?

4 minutes

3 règles d’or pour préparer le cartable

  • faire l'état des stocks : cartable, trousse, paquet de feuilles entamé, compas, règle, etc. Il est inutile de tout remplacer d’une année sur l’autre ;
  • pas de précipitation ! Mieux vaut attendre les indications des enseignants pour ne pas acheter des fournitures inutiles ;
  • acheter des fournitures scolaires sans risque pour la santé de vos enfants. Pour en savoir plus, consultez notre article jusqu'au bout !
     

Le point sur les fournitures scolaires

Certains produits peuvent contenir des composants allergisants, irritants et des substances plus ou moins toxiques.

 

 

Pour bien choisir des fournitures scolaires sans risques pour la santé de vos enfants, consultez notre fiche pratique. 

 

Préparer le meilleur goûter de la récré

Le doublé gagnant : faire bon pour la santé et bon pour l’environnement

  • manger des produits sains (bio) et de saison : du pain plutôt que des gâteaux, de l’eau à la place du soda, des fruits de saison plutôt que des compotes industrielles… Et si la compote est non-négociable, il existe aussi des gourdes pour les compotes à remplir soi-même ;
  • objectif zéro déchet : pas de mini-portions emballées individuellement, briques de jus et autres bouteilles plastiques jetables. L’heure est aux gourdes et boîtes utilisables à l’infini ! Pour les remplir, on pourra acheter en vrac. De quoi composer soi-même un goûter varié et équilibré.

Et si on arrêtait d’emmener les enfants à l’école en voiture ?

Quand on sait que 90 % des enfants habitent à moins de 1 km de leur école, il ne semble pas impossible d’emmener les enfants à l’école sans voiture. On consomme ainsi moins de carburant, on pollue moins (y compris l’air aux abords de l’école), on s’évite les bouchons et le stationnement. En plus de préserver l’environnement, bouger c’est bon pour la santé. Il est même prouvé que les enfants sont plus attentifs en classe après s’être dépensés un peu !

Des dispositifs (pédibus, vélobus, carapatte, cyclopatte, etc.) sont proposés par certaines communes sur inscription. Le principe : des adultes se relaient pour récupérer les enfants à des arrêts et les emmener à pied ou à vélo jusqu’à leur établissement. Et si la voiture est l’unique solution, il y a le covoiturage. Pour cela, on peut s’organiser entre parents. C’est économique et nettement plus convivial !

Vous aimerez aussi