© Robert Kneschke/Shutterstock.com

Quelle alimentation pour les enfants à l’école ?

  • École
  • 18 août 2021

À la maison, il est facile de veiller à la bonne alimentation des enfants. Plus compliqué à l’école ? Pas nécessairement : menus végétariens, produits bio, approvisionnement local, avec moins d’emballage plastique. Pas à pas, les cantines scolaires avancent.

Durée de lecture : 3 minutes

Ce bloc est défectueux ou manquant. Le contenu est manquant ou vous devez peut-être activer le module d'origine.

Les cantines se mettent à table en faveur de la transition écologique

Nous prenons un repas sur six à l’extérieur de notre domicile. La restauration collective sur le lieu de travail comme dans les établissements scolaires joue donc un rôle essentiel dans la transition agricole et alimentaire. Bonne nouvelle, dans la foulée de la Loi dite EGAlim, sur l’agriculture et l’alimentation, renforcée par la Loi Climat-Résilience, les cantines scolaires s’engagent pleinement. Désormais, les gestionnaires de tous les restaurants collectifs scolaires (publics ou privés) doivent proposer, au moins une fois par semaine, un menu végétarien, c’est-à-dire un repas sans viande, ni poisson, constitué d’alternatives protéiques comme des légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots…), des céréales (blé, riz, boulgour…), des œufs ou encore des produits laitiers. Une manière de réduire les impacts environnementaux tout en découvrant de nouvelles saveurs !

Dès le début de l’année 2022, les cantines franchiront un nouveau cap avec l’obligation de servir au moins 50 % de produits de qualité et/ou durables, dont au moins 20 % de produits biologiques. Concrètement, ces produits devront justifier du label Agriculture biologique (AB) ou du Label Rouge, d’une Appellation d’origine protégée (AOP), d’une Indication géographique protégée (IGP), voire de la mention « issu d’une exploitation à Haute Valeur Environnementale » ou être issus du commerce équitable. La part de produits de qualité et /ou durables sera communiquée au moins une fois par an et affichée sur le site de restauration.

Mais l’engagement des cantines scolaires ne s’arrête pas là. Elles doivent également relever le défi de la lutte contre le gaspillage alimentaire et de la réduction des déchets :

  • depuis le 21 octobre 2019, elles ont pour obligation de mettre en place une démarche de lutte contre le gaspillage alimentaire ;
  • depuis le 1er janvier 2020, elles ont banni les bouteilles d’eau en plastique et les ustensiles à usage unique en matière plastique (gobelets, verres, assiettes, pailles, couverts, etc.) ;
  • depuis le 1er janvier 2020, il leur est interdit de rendre impropres à la consommation les excédents alimentaires encore consommables afin de permettre leur récupération éventuelle par des associations ;
  • début 2025 (au plus tard), elles devront mettre un terme à l’utilisation de contenants alimentaires de cuisson, de réchauffe ou de service en matière plastique.

Pour le goûter, c’est à vous de jouer !

L’impact environnemental des goûters des enfants peut être facilement limité avec un effet positif de surcroit pour leur santé. Comme recommandé par Santé Publique France dans le guide nutrition des enfants et des ados pour les parents, privilégiez les fruits (de saison c’est encore mieux), les compotes, le pain… plutôt que des produits transformés (gâteaux, barres chocolatées, etc.). En choisissant des produits simples, locaux et peu transformés, vous contribuez à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Vous voulez estimer votre impact sur le climat et comparer plusieurs pistes d’actions ? Faites le test en quelques minutes grâce à nos simulateurs.

L’enjeu est aussi de limiter les déchets, sachant que les emballages en plastique qui accompagnent souvent les produits alimentaires du goûter sont parfois mal triés et ne sont pas encore tous recyclés. Pensez en conséquence à équiper vos enfants de boites à goûter et de gourdes qui vous permettront d’éviter les emballages individuels.

Dernière idée : le fait-maison. Pour vous mettre le pied à l’étrier, voici deux recettes pour réaliser des barres de céréales et des cookies fait-maison riches en protéines végétales.

Vous aimerez aussi

Pourquoi est-il conseillé d'aérer son logement tous les jours ?

  • Maison
  • 26 septembre 2021

Ouvrir vos fenêtres 5 à 10 minutes par jour même en hiver, pourquoi est-ce si important ? Cela ne refroidit pas trop la maison ? A-t-on besoin d’aérer si on a une VMC ? Découvrez en quoi ce geste est essentiel pour la santé de toute la famille.

Intentions de partages 30327 partages

Durée de lecture : 3 minutes

Enfants en trotinettes, mobilité douce.

Tous à l’école… sans voiture

  • École
  • 26 septembre 2021

Pour déposer ou récupérer les enfants à l’école, nous réalisons collectivement 26 millions de déplacements par an. Près d’un tiers de ces déplacements se font en voiture : n’est-il pas temps de changer ?

Intentions de partages 205 partages

Durée de lecture : 3 minutes

Faire des activités avec les enfants à la maison

  • Ado
  • 26 septembre 2021

Après-midi calme, journée à la maison… voici quelques idées d’activités amusantes et instructives sur l’écologie à proposer à vos enfants et à vos ados !

Intentions de partages 11252 partages

Durée de lecture : 3 minutes

Parler « écologie » avec les ados, comment s’y prendre ?

  • Ado
  • 26 septembre 2021

Les jeunes sont prêts à s’engager dans la lutte contre le dérèglement climatique, mais ne savent pas toujours comment concrétiser cette envie de changement au quotidien. Voici quelques propositions à leur faire.

Intentions de partages 193 partages

Durée de lecture : 5 minutes