© Olivier Sébart/ADEME

Chauffer l’eau avec le soleil

  • Travaux
  • 29 juin 2020

Les chauffe-eau électriques, au gaz ou au fioul ne sont plus incontournables dans la maison. Vous pouvez désormais chauffer votre eau avec un système solaire ou un chauffe-eau thermodynamique. De quoi allier performance et écologie.

Durée de lecture : 3 minutes

Le chauffe-eau thermodynamique : une innovation pour l'eau chaude sanitaire

Le chauffe-eau thermodynamique (CET) est un équipement indépendant de production d’eau chaude sanitaire comprenant une pompe à chaleur spécifique et un ballon de stockage (150 à 300 litres) de l’eau chaude produite.
Certains CET, encore peu installés utilisent l’énergie du soleil.

Pour en savoir plus, consultez notre article sur les chauffe-eau thermodynamiques

 

Le chauffe-eau solaire individuel pour alléger vos factures

Avec un chauffe-eau solaire individuel (CESI), vous pourrez alléger vos dépenses pour l'eau chaude par 2, voire par 3 (dans le sud) par rapport à un système conventionnel (électrique, gaz ou fioul).

Deux types de chauffe-eau solaire existent :

  • le chauffe-eau solaire à éléments séparés ;
  • le chauffe-eau solaire monobloc.

Pour le chauffe-eau solaire à éléments séparés, deux options sont possibles :

  • un CESI en thermosiphon (l'appoint, dissocié du ballon solaire, sera placé en aval de celui-ci). Dans ce cas, vous devez installer votre ballon solaire plus haut que le niveau des capteurs ;
  • un chauffe-eau à circulation forcée (au choix, l'appoint sera incorporé au ballon solaire ou assuré en aval de celui-ci).

La superficie des capteurs solaires sera déterminée en fonction du climat de votre région et du nombre d’utilisateurs.
Bien entendu, plus les besoins en eau chaude sont importants, plus la surface de capteurs doit être grande.

Le tableau ci-dessous prend pour base de calcul une consommation journalière par personne de 50 à 60 litres d'eau chaude à 45 ℃ et une couverture des besoins par le solaire comprise entre 50 et 70 %. Le reste de vos besoins sera couvert par un système d'appoint.

Équipements utiles en fonction du nombre d'occupants

Nombre d'occupants 1 ou 2 3 ou 4 5 ou 6 7 ou 8
Volume du ballon solaire
(pour un chauffe-eau solaire sans appoint)
100 à 150 l 100 à 250 l  250 à 350 l  350 à 500 l 

Volume total du ballon
(pour un chauffe-eau solaire avec appoint)

100 à 250 l       250 à 400 l   400 à 550 l   550 à 650 l
Zones climatiques Surface des capteurs
Zone 1 2 à 3             3 à 3,5 4 à 7 5 à 7
Zone 2 2 à 3             2,5 à 4,5 3,5 à 6,5 4,5 à 7
Zone 3 2 à 2,5            2 à 4 3 à 3,5 3,5 à 7
Zone 4 2 à 2,5             2 à 3,5 2,5 à 4,5 3,5 à 6

Il est important de bien choisir l’emplacement du ballon de stockage :

  • minimiser les distances entre les capteurs et le ballon limite les pertes thermiques et le coût du circuit primaire ;
  • placer le ballon dans un local chauffé ou du moins isolé lui permet de ne pas se refroidir trop vite.

Pour obtenir une efficacité optimale de votre CESI, l’ADEME vous conseille :

  • de choisir des équipements conformes aux exigences des dispositions fiscales en vigueur ;
  • d’acquérir, auprès d’un fournisseur, un ensemble complet d’une même marque : capteur, circulateur, régulateur, ballon de stockage… ;
  • de vous adresser de préférence à un professionnel RGE : trouver un professionnel RGE sur faire.gouv.fr 

Le système solaire combiné (SSC) pour se laver et se chauffer

Comme pour toute installation de chauffage central, il comporte :

  • une chaudière (capteurs solaires et son système d'appoint associé) ;
  • une distribution ;
  • des dispositifs de stockage (ballon, dalle de béton) ;
  • des émetteurs de chaleur (radiateurs basse température, dalle chauffante) ;
  • un système de régulation ;

Pour l’installation, adressez-vous de préférence à un professionnel RGE.

 

Le système solaire collectif

Cette technologie peut être également installée pour la production d'eau chaude sanitaire de logements publics ou privés (logements sociaux, copropriétés), de maisons de retraite, d'établissements de santé (hôpitaux, cliniques, centres d’accueil spécialisé), d'hôtels... qui ont des besoins réguliers tout au long de l'année.

Pour vous informer sur les techniques, les réglementations, les professionnels, et les aides qui existent en matière de solaire thermique collectif :

Vous aimerez aussi

20 solutions pour réduire sa consommation d’électricité

  • Économies d'énergie
  • 17 mai 2021

Chaque foyer français possède en moyenne une centaine d’appareils électriques et électroniques. Gaspillages, suréquipement, manque d’entretien… alourdissent la facture. Quelques gestes peuvent faire la différence.

Intentions de partages 23137 partages

Durée de lecture : 6 minutes

Déchets dans une poubelle

Que faire de mes déchets ?

  • Déchets
  • 8 janvier 2021

Vous voulez vérifier si vous respectez bien les consignes de tri pour vos emballages, pots de peinture ou médicaments. Vous vous demandez où apporter vos appareils électriques, votre ordinateur ou vos vêtements. Toutes les réponses sont ici.

Intentions de partages 2829 partages

Durée de lecture : 0 minute

VertVolt, un label pour choisir son électricité verte

  • Économies d'énergie
  • 22 octobre 2021

De nombreuses offres proposent de vous fournir une électricité « verte ». Mais cette appellation regroupe en réalité des offres bien différentes. Pour vous aider à y voir plus clair et à choisir votre fournisseur en toute transparence, l’ADEME lance un nouveau label : VertVolt !

Intentions de partages 304 partages

Durée de lecture : 3 minutes

Pourquoi il ne faut rien brûler dans son jardin

  • Jardinage
  • 28 septembre 2021

Tontes de pelouse, branchages, feuilles mortes, etc. Chaque Français génère environ 160 kg de déchets verts par an. Alors qu’il est interdit de les brûler dans le jardin, 9 % continuent à s’en débarrasser ainsi. Pourtant d’autres solutions existent.

Intentions de partages 1605 partages

Durée de lecture : 2 minutes