Mobilité urbaine
© ADEME

Mobilité urbaine

2 février 2021

L'élu et le cadre de vie

Intentions de partages0 partage

Durée de lecture : Temps de lecture : 1 min

Pourquoi se déplacer différemment est important ?

Embouteillages, bruit, pollution... Repenser les déplacements en zone urbaine est une urgence. C’est un challenge puisqu’il faut changer les habitudes collectives et individuelles.

Les alternatives au « tout-voiture » contribuent à revaloriser l’image d’une collectivité, elles permettent de réaliser des économies et d’améliorer le cadre de vie des habitants. Elles doivent être attractives et performantes, sûres et accessibles à tous, adaptées à chacun - jeunes ou seniors, publics modestes ou aisés.    

Comment faire ?

On stimule la mobilité active, vélo ou marche, avec des cheminements piétonniers aménagés (bancs, éclairage…), et des itinéraires favorables aux vélos.

On complète par d’autres actions, comme des stationnements vélos sécurisés, l’installation de bornes de gonflage, l’animation d’ateliers réparation ou encore la sensibilisation des jeunes.

Pour des déplacements plus vertueux en voiture, place au collaboratif.

Le covoiturage dans le territoire et sa périphérie est encouragé en mettant à disposition des habitants une plateforme locale de mise en relation et en créant des aires de covoiturage pratiques et bien signalées. On favorise l’autopartage, avec la possibilité de louer des voitures partagées en libre-service, ainsi que des places de stationnement dédiées et/ou gratuites.

On investit dans des transports publics plus propres, avec l’achat de véhicules à faibles émissions (électriques, hybrides ou roulant au gaz naturel).

Des navettes à faibles émissions circulent en centre-ville. On développe les « bus à haut niveau de service », qui roulent sur une voie séparée comme les tramways et on met des parkings relais aux bouts de la ligne.

En centre-ville, on limite la vitesse

pour ne pas mettre en danger cyclistes, piétons et adeptes de la trottinette.

On met en place un service de transport à la demande

En développant les minibus qui conduisent les habitants dans les zones non desservies par les lignes régulières, à l’heure de leur choix pour compléter l’offre de transport en commun.

On met en place une zone à faibles émissions

pour interdire les véhicules les plus polluants de circuler en ville.

On valorise les comportements les plus vertueux

(système incitatif de récompenses, valorisation des initiatives…).

On encourage l’intermodalité

pour permettre aux habitants de combiner plusieurs modes de déplacements (vélo + train, trottinette + bus...) et rendre l’offre de transports en commun plus attractive.

Indicateurs

40 % des trajets quotidiens parcourus en voiture font moins de 3 km et sont deux fois plus polluants en milieu urbain que sur la route. Source : (ADEME)

25 millions de personnes affectées par le bruit des transports, dont 9 millions exposées à un niveau critique pour leur santé. Source : (ADEME)

30 min de marche ou de vélo par jour réduisent de 30 % le risque de maladies (cardio-vasculaires, diabète, cancer). Source : (Santé Publique France)

Élu(e), je peux...

  • Développer l’usage du vélo et du vélo électrique, avec des aménagements comme les itinéraires réservés et des zones de circulation apaisée.
  • Proposer un service de location de deux-roues ou un service d’autopartage.
  • Installer des bornes de recharge pour véhicules électriques ou des stations de ravitaillement en carburants alternatifs.
  • Proposer des avantages aux voitures moins polluantes : stationnement, accès à une zone délimitée/zone à faibles émissions.
  • Encourager le covoiturage en mettant en ligne, pour tous, un outil de mise en relation (numérique et téléphonique).
  • Mettre en place un « plan marche » : en lien avec les associations, les commerçants, les écoles... prévoir des itinéraires sécurisés et arborés…
  • Impliquer mes concitoyens par la participation à des événements : Semaine européenne de la mobilité, Challenge de la mobilité, Défi « Au boulot, j’y vais à vélo »…

Ma fiche récap

Vous avez besoin de plus d'information sur cette fiche thématique ?
(PDF, 0.87 Mo)

Pour aller plus loin

Le contenu de cette page m'a été utile : 

Merci de nous avoir donné votre avis

Ressources complémentaires