Réduire les déchets dans mon territoire
© ADEME

Réduire les déchets dans mon territoire

2 février 2021

L'élu, l'énergie et les déchets

Intentions de partages0 partage

Durée de lecture : Temps de lecture : 1 min

Pourquoi réduire les déchets en incitant à plus de sobriété dans notre façon de consommer est important ?

Notre mode de vie actuel fait déborder les poubelles. Les déchets ménagers, ceux des bureaux, des commerces, des parcs et jardins sont un gâchis de ressources. Leur traitement est coûteux (collecte, recyclage, incinération, enfouissement…). Il faut avant tout les éviter !

Les collectivités et leurs habitants doivent modifier leurs comportements, en consommant de manière plus responsable, afin d’économiser les matières premières et de réduire les impacts environnementaux des produits tout au long de leur cycle de vie (fabrication, transport, élimination).

Lutter contre le gaspillage de ressources et la production de déchets est aussi un gain financier pour le territoire et au final pour le pouvoir d’achat de ses habitants.

Comment faire ?

On repense le territoire en entrant dans l’ère de « l’économie circulaire ».

On rompt avec les vieilles habitudes du « fabriquer, consommer, jeter ». La réduction des déchets à la source devient une priorité. Avec le concours de tous.

On rend le tri sélectif plus efficace.

On améliore le système de ramassage, en proposant des collectes séparées – déchets verts, encombrants, apports en déchèterie… On installe des stations de compostage de proximité.

On améliore la propreté des rues.

En mobilisant les habitants et on lutte contre les décharges sauvages.

Un outil a fait ses preuves pour encourager les habitants à alléger leurs poubelles 

La tarification incitative permet de moduler la facture en fonction de la quantité enlevée. Et on réfléchit à des solutions adaptées pour les déchets des commerçants et des artisans.

On communique auprès des citoyens pour encourager les gestes simples qui permettent de moins jeter, en achetant par exemple davantage de produits en vrac.

On les invite à mettre du collaboratif dans leur mode de consommation : réparer un objet en panne, donner leurs vêtements, emprunter un appareil à raclette ou un outil dans le voisinage. En prime, ça crée du lien social.

On accompagne l’implantation de recycleries et de ressourceries.

Ces lieux donnent une seconde vie aux produits et tous peuvent s’y équiper à moindre frais.

La lutte contre le gaspillage alimentaire est décrétée.

On montre l’exemple dans les cantines scolaires et les restaurants de la collectivité, en instaurant par exemple des portions plus adaptées à l’appétit.

Indicateurs

30 kg de nourriture sont jetés chaque année par une personne. Source : (ADEME)

< 10 min c’est la durée moyenne d’utilisation d’une perceuse individuelle en un an. Source : (ADEME)

38 Mt de déchets ménagers produits chaque année. Source : (ADEME)

800 000 emplois en France dans l’économie circulaire. Source : (ADEME)

Ils le font déjà !

Élu(e), je peux...

  • Adopter un mode de fonctionnement plus sobre dans les services : en réduisant la consommation de papier, en supprimant les objets jetables tels les gobelets en plastique, en introduisant dans les appels d’offres et les achats municipaux des critères environnementaux dont la réduction des déchets.
  • Soutenir la mise en place d’une redevance spéciale pour les déchets des commerçants, des artisans, des bureaux.
  • Organiser la seconde vie des déchets verts, en installant des stations de compostage dont le contenu est réutilisé localement, dans les espaces verts de la ville par exemple.
  • Promouvoir une tarification incitative pour le ramassage des ordures ménagères, afin que la facture varie en fonction de la quantité enlevée.
  • Prendre des mesures pour réduire le gaspillage alimentaire dans la restauration collective.
  • Accompagner la création d’ateliers de bricolage et de réparation participatifs, afin de sensibiliser les habitants à l’intérêt écologique et économique de prolonger la durée des produits.

Ma fiche récap

Vous avez besoin de plus d'information sur cette fiche thématique ?
(PDF, 0.93 Mo)

Ressources complémentaires