Produire une énergie propre pour mon territoire
© caracter

Produire une énergie propre pour mon territoire

2 février 2021

L'élu, l'énergie et les déchets

Intentions de partages0 partage

Durée de lecture : Temps de lecture : 1 min

Produire une énergie plus propre pour mon territoire

Qu’il s’agisse d’électricité ou de chaleur renouvelables, les collectivités ont des compétences pour agir. S’appuyer sur les ressources locales pour produire de l’énergie renouvelable, avec un approvisionnement en circuit court pour les habitants, c’est devenir moins dépendant des énergies fossiles et de la fluctuation de leur coût. Au-delà de la baisse des gaz à effet de serre et de la pollution atmosphérique, les territoires ont tout à y gagner en termes d’emploi local.

Engager l’action

Le premier pas consiste à recenser les ressources énergétiques renouvelables et récupérables du territoire.

Vous généralisez les études de potentiel de ces énergies sur la collectivité, que vous mettez en rapport avec les consommations et productions existantes. Vous lancez des études de faisabilité sur les projets d’équipement municipaux. Un « cadastre solaire » des toitures peut, par exemple, être réalisé.

Vous allez au-delà des obligations légales, en engageant des démarches transversales. Le schéma directeur des énergies (SDE) permet de déployer, avec de la concertation, une stratégie territoriale cohérente et intégrée, notamment dans la production de renouvelables.

Vous pouvez aussi choisir de devenir un « territoire à énergie positive » (TEPOS). Ou chercher la labellisation Citergie qui distingue une politique air-climat-énergie ambitieuse.

La participation des habitants, des entreprises, des collectivités doit être encouragée.

Vous investissez dans un projet éolien ou photovoltaïque en valorisant les apports en nature de la collectivité dans le capital de la société.

Vous créez ou contribuez à une société d’économie mixte dédiée au financement de la production locale de renouvelables. Vous lancez un appel à manifestation d’intérêt afin de rassembler des acteurs sur un projet dans une zone délimitée.

Indicateurs

2 ans pour un projet de photovoltaïque en toiture. Source :

2 ans maximum pour un appel à manifestation d’intérêt sur une zone dédiée. Source :

6 ans pour un ouvrage de grand éolien. Source :

40 000 € pour l’étude de faisabilité  d’un réseau de chaleur  alimentant 12 000 logements. Source :

Concrétiser et financer

Convaincre mon territoire

  • De nombreux facteurs incitent à l’action. Les Français sont favorables, à 94 %, au développement des énergies renouvelables. Un sur cinq souhaite équiper sa propre habitation. Et un sur six se dit prêt à participer au financement de tels projets collectifs.
  • Avec des coûts globalement compris entre 45 et 80 €/MWh, les moyens de production d’énergie solaire ou éolienne sont désormais compétitifs.
  • Le coût de production de la chaleur renouvelable nécessite encore un soutien financier, les prix du gaz étant actuellement faibles. Il varie selon les ouvrages : 70 €/MWh pour une chaufferie biomasse ; 40 €/MWh en moyenne pour la géothermie profonde ; 24 €/MWh pour la récupération de chaleur fatale.
  • Ce sont de nombreux emplois locaux créés, pour installer et exploiter les installations. On estime à 90 000 les emplois directs dans ce secteur, qui déploie un véritable savoir-faire français.
  • Contrairement à une idée reçue, les panneaux photovoltaïques en silicium cristallin, très majoritairement utilisés aujourd’hui, sont recyclables à 95 %.

Ma fiche récap

Vous avez besoin de plus d'information sur cette fiche thématique ?
(PDF, 1.05 Mo)

Ressources complémentaires