© ADEME

Gestion durable de mon territoire

2 février 2021

L'élu, l'énergie et les déchets

Intentions de partages0 partage

Durée de lecture : Temps de lecture : 1 min

Pourquoi est-il important d’adopter un fonctionnement exemplaire pour la préservation de l’environnement ?

Devenir une municipalité éco-exemplaire ne se fait pas d’un coup de baguette magique.

Le projet se décline sous de multiples facettes :

  • en diminuant les consommations (énergie, eau, et globalement de tous les intrants) dans les bâtiments du territoire,
  • en privilégiant les alternatives à la voiture individuelle pour les rendez-vous professionnels,
  • en réduisant les déchets de bureau,
  • en pratiquant des achats responsables,
  • en gérant mieux ses restaurants administratifs.

L’activité quotidienne des services d’une municipalité, comme celle de toute organisation, laisse une empreinte environnementale - déchets, consommation d’énergie, pollution liée aux déplacements. En prenant des mesures pour réduire ces impacts, la collectivité peut gagner sur plusieurs plans (gains économiques, de fonctionnement, de bien-être au travail…) et aligner ses engagements et ses actes. En adoptant des pratiques plus vertueuses, la collectivité gagne aussi en expérience, en cohérence et en légitimité. C’est indispensable pour échanger avec les habitants sur ce qu’il est possible de faire à leur niveau en montrant que la collectivité fait elle-même des progrès. Et les convaincre de changer leurs habitudes. Cette démarche implique de nouveaux choix de gestion et d’organisation du travail, des investissements et surtout une mobilisation du personnel.

Comment faire ?

    On réalise un diagnostic

    Pour ce faire, on passe au crible les consommations d’eau, d’électricité, de chauffage et les kilomètres parcourus. On évalue aussi la quantité de déchets produite. C’est une étape importante pour connaître les perceptions des agents, identifier les résistances et réfléchir avec eux à des actions qui impliqueront ces derniers dans leur mise en place.

    On pose des clauses environnementales dans la passation des marchés publics

    Produits écolabellisés ou équivalents, garanties d’origine pour l’électricité verte, prestataire en démarche ISO 14 001…

    On sensibilise les employés communaux aux bons gestes

    Impression recto-verso des documents pour ne pas gâcher le papier, mise en veille des ordinateurs pour économiser le courant, mise en place d’une indemnité kilométrique vélo, incitations pour les déplacements en transports en commun, formation à l’éco-conduite, formation à la communication durable, etc.

    On change sa politique d’achats

    On prend le temps d’évaluer les besoins réels, afin de limiter les surplus et le gaspillage. On privilégie les matériels robustes, les consommables rechargeables et réutilisables plutôt que les matériels jetables. On privilégie aussi les produits écolabellisés. On groupe les commandes afin de diminuer les transports et les emballages.

    La vie d’une commune est rythmée par différentes manifestations (festival, événement sportif, animation…)

    On repense leur organisation afin de réduire les impacts sur l’environnement. En choisissant un lieu accessible en transport en commun ou à vélos ; en faisant la chasse aux déchets, en faisant le choix du réutilisable pour les stands et les équipements.

    Indicateurs

    80 kg/an de papier consommés par chaque agent de la collectivité. Source : (ADEME)

    2 Mt CO2 émises chaque année par les collectivités territoriales par leur activité. Source : (ADEME) 

    21 % de l’électricité des bureaux est consommée par l’informatique. Source : (ADEME)

    Ils le font déjà !

    Élu(e), je peux...

    • Revoir ma politique d’achats pour privilégier des produits et services plus respectueux de l’environnement.
    • Organiser les manifestations du territoire, en privilégiant une démarche responsable.
    • Désigner des « référents » au sein des services de la municipalité qui portent le projet d’éco-exemplarité sur le terrain.
    • Mettre à disposition du personnel des gobelets réutilisables plutôt que des gobelets jetables pour réduire les déchets et symboliser la démarche d’ensemble.
    • Modifier les clauses des marchés publics en intégrant des critères de développement durable.

    Ma fiche récap

    Vous avez besoin de plus d'information sur cette fiche thématique ?
    (PDF, 0.93 Mo)

    Pour aller plus loin

    Ressources complémentaires