© ADEME

Economiser l'énergie dans mon territoire

2 février 2021

L'élu, l'énergie et les déchets

Intentions de partages0 partage

Durée de lecture : Temps de lecture : 1 min

Pourquoi est-il important de réduire l’énergie consommée dans mon territoire ?

Les mairies, les écoles, les centres sportifs… tous les bâtiments publics sont de gros consommateurs d’énergie. Chauffage et eau chaude des bâtiments sont de loin les principaux postes de consommation du territoire. Et l’éclairage, lui aussi, s’il est vétuste, est un poste très énergivore. Tout cela représente un coût important pour les communes.

Et ceci contribue aussi au réchauffement climatique par les émissions de gaz à effet de serre. Les collectivités doivent passer à l’action pour maîtriser la consommation énergétique de leur patrimoine. Pour réduire leur facture énergétique. Pour agir en faveur du climat. Et pour montrer la voie aux citoyens et acteurs économiques qui, eux aussi, doivent être mobilisés pour réussir la transition écologique.

Comment faire ?

On agit à la fois sur les équipements et sur les pratiques des utilisateurs.

Cette combinaison est à elle seule, gage de succès.

On met en place un suivi des consommations sur le patrimoine du territoire, incitation à une gestion plus rigoureuse.

Cette seule initiative peut conduire à une baisse de 10 % des dépenses, sans investissement dans la performance énergétique des bâtiments. On se fait aider par un syndicat départemental d’énergie, par une agence locale de l’énergie et du climat ou par un conseiller en énergie partagé. Pour aller plus loin, on réalise un audit énergétique pour identifier d’autres initiatives possibles.

Sans remettre en question la sécurité des personnes, on convertit l’éclairage public à la sobriété.

On le réduit pendant les heures creuses. On utilise des LED pour les illuminations de Noël. On fait respecter la réglementation sur l’extinction des vitrines des boutiques et des publicités lumineuses. Dans les bâtiments publics, on veille à éteindre la lumière aux heures de fermeture.

La participation des personnels est un atout essentiel : leur mobilisation, leurs idées, leurs expérimentations… sont autant de gages d’appropriation collective et de succès.

On sensibilise les agents aux bonnes pratiques d’un usage économe des outils informatiques : paramétrer la veille des ordinateurs, éteindre les appareils la nuit, gérer ses courriers électroniques, en nettoyant sa messagerie, en éliminant les pièces jointes ou destinataires inutiles. On limite aussi l’utilisation de l’audiovisuel, dans les halls d’accueil ou les cafétérias.

On lance une stratégie de rénovation de son bâti, avec un plan d’action axé en priorité sur l’efficacité énergétique.

Isolation, amélioration de la régulation de chauffage, mise en place d’un contrat de performance énergétique sont autant d’outils qui permettent d’atteindre cet objectif. On renforce l’entretien des systèmes de chauffage au-delà de l’inspection quinquennale obligatoire, afin d’identifier rapidement les dysfonctionnements synonymes de gaspillage.

On introduit un critère de performance énergétique dans le cahier des charges des marchés publics.

On vise ainsi l’exemplarité dans les programmes de construction, la location de locaux, la rénovation des bâtiments, les prestations de chauffage, le renouvellement des véhicules ou des équipements de bureaux. 

Et bien sûr, en cas d’investissements nouveaux ou de rénovation du bâti, on met la performance énergétique au cœur du projet !

Indicateurs

4 % c’est la part moyenne de l’énergie dans le budget d’une municipalité. Source : (ADEME)

31 % de la consommation des bâtiments communaux provient des écoles. Source : (ADEME)

- 60 % d’énergie consommée d’ici 2050 : c’est l’objectif fixé aux collectivités alors que leur consommation Source : (ADEME)

Ils le font déjà !

Élu(e), je peux...

  • Donner un cap fort, avec l’objectif de diviser par deux la consommation d’énergie des services municipaux en 10 ans.
  • Placer la performance énergétique au centre de mes investissements et de mes rénovations.
  • Éteindre l’éclairage public aux heures les moins utiles.
  • Engager mon territoire dans le programme Cit’ergie, qui accompagne et labellise les collectivités mettant en œuvre une politique climat-air-énergie ambitieuse.

Ma fiche récap

Vous avez besoin de plus d'information sur cette fiche thématique ?
(PDF, 0.97 Mo)

Pour aller plus loin

Ressources complémentaires