Plans de transition sectoriels pour l’industrie lourde

Piloté par le Service Industrie de l’ADEME dans le cadre du projet Finance ClimAct financé par le programme LIFE de la Commission Européenne, les Plans de Transition Sectoriels visent à favoriser l’investissement dans la transition de l’industrie énergo-intensive française.

Qu’est-ce qu’un plan de transition sectoriel ?

Pilotés par l’ADEME dans le cadre du projet Finance ClimAct, les Plans de Transitions Sectoriels (PTS) permettent d’élaborer des trajectoires de décarbonation, pour les 9 filières industrielles les plus consommatrices d’énergie (sucre, ciment, acier, aluminium, chimie, verre, papier-carton), en proposant différents scénarios permettant de concrétiser les objectifs énergie-climat de la France à l’horizon 2050, et ce, dans une démarche de concertation avec les acteurs des filières.

Ces plans de transition sectoriels s'appuient sur une analyse croisée du déploiement des technologies de décarbonation, du coût que cela représente, notamment pour anticiper les besoins en financement et les effets sur la compétitivité, et de l'impact de l'évolution du marché en termes de demande et de concurrence à horizon 2050. Par la suite, ce travail doit permettre la formulation de propositions d'actions pour accélérer la transition de ces secteurs clés.

Quels sont les bénéfices pour chaque filière industrielle ?

  • Identifier les trajectoires de décarbonation possibles et pertinentes pour réduire le plus d’émissions de gaz à effet de serre à moyen et long terme
  • Prioriser les leviers de décarbonation et identifier les freins potentiels à la décarbonation de l’industrie
  • Avoir de la visibilité sur les investissements nécessaires à la décarbonation de leur activité
  • Observer et analyser les effets potentiels des leviers de décarbonation qui peuvent différer selon un contexte plus ou moins favorable (ex. : cadre réglementaire, tendances de marché, prix de l’énergie, etc.)
  • Analyser la résilience de la filière industrielle dans des scénarios très différents pour anticiper les risques et aider à la construction des stratégies d’investissement dans la décarbonation de l’industrie
  • Alimenter le dialogue public/privé sur les actions à mettre en œuvre pour rendre possible ces trajectoires de décarbonation (actions liées à la règlementation, à la formation, aux besoins de financements privés/publics nécessaires pour accompagner la décarbonation…)
  • Mettre en perspective les différentes trajectoires de décarbonation possibles avec les budgets carbones de la stratégie climat française

Quels sont les enjeux pour chaque filière industrielle ?

Filière industrielle de la chimie

Le secteur de la chimie est responsable d'environ 25 % des émissions de gaz à effet de serre de l'industrie en France, dont près de la moitié proviennent du vapocraquage d'hydrocarbures pour la production d’éthylène et au vaporeformage de méthane pour la production d’ammoniac. Des leviers de décarbonation tels que l'utilisation de sources d'énergie décarbonées, l'optimisation des procédés et la capture du carbone sont étudiés.

Filière industrielle de l’acier

L'industrie sidérurgique en France représente 22 % des émissions de gaz à effet de serre de l'industrie. Les hauts fourneaux génèrent 85 % des impacts du secteur de la sidérurgie.

Pour se décarboner, la production d'acier primaire doit innover et remplacer les dérivés du charbon, en explorant des pistes telles que le gaz naturel, la recirculation des gaz de hauts fourneaux, l'hydrogène ou l’électrolyse directe du fer. L'augmentation de la part de l'acier recyclé dans la production est également un levier de décarbonation du secteur.

Filière industrielle du ciment

L'industrie cimentière en France représente 12 % des émissions de gaz à effet de serre de l'industrie. 1/3 des émissions sont dues à la consommation d’énergie thermique et 2/3 sont des émissions non énergétiques émises par décarbonatation du calcaire lors de la calcination pour la fabrication du clinker, produit intermédiaire au ciment.

Plusieurs leviers de décarbonation ont été étudiés, tels que l'intégration de sources d'énergie alternatives, l'évolution des formulations de ciment, la rénovation du parc de cimenteries et les nouvelles technologies de capture et stockage du carbone.

Filière industrielle du verre

Le secteur verrier est responsable de 3 % des émissions de gaz à effet de serre de l'industrie, principalement dues à la combustion de gaz naturel et à la décarbonatation des matières premières. Les défis du secteur comprennent la décarbonation de l'apport énergétique et la réduction des émissions de procédé grâce au recyclage. Des leviers de décarbonation s’articulent autour du biogaz, de l'hydrogène ou de l'électrification des fours.

Filière industrielle du sucre

Le secteur du sucre en France représente 3 % des émissions de gaz à effet de serre de l'industrie, principalement dues à la filière de transformation de la betterave en sucre qui utilise du gaz pour alimenter les centrales de cogénération.

Des solutions d'efficacité énergétique telles que le recyclage multiple de la vapeur sont proposées, ainsi que le changement de mix énergétique en utilisant la pulpe de betterave comme source d'énergie et en intégrant la déshydratation de la pulpe au sein du schéma thermique de la sucrerie.

Filière industrielle du papier-carton

La filière papier-carton représente 2 % des émissions de l’industrie, soit environ 1,7 MtCO2e. Les procédés de fabrication de pâte, papier et cartons sont relativement énergivores du fait notamment des besoins de températures élevées nécessaires à la cuisson des pâtes et au séchage du papier. Par conséquent, environ 95 % des émissions sont liées à la combustion d’énergie pour produire de la chaleur.

La décarbonation du secteur papier-carton passera donc principalement par la décarbonation de la production de chaleur. En complément, d'autres leviers participent à la baisse des émissions, notamment l'amélioration de l'efficacité énergétique par l'électrification des procédés et le développement de technologies moins matures, notamment la pompe à chaleur à haute température (PAC-HT).

Filière industrielle de l’aluminium

La production d'aluminium primaire en France consomme 5 % de l'énergie électrique de l'industrie. Les leviers de décarbonation dans ce secteur incluent l'utilisation de sources d'énergie décarbonées, des technologies de rupture comme l'anode inerte, la capture du carbone, et l'augmentation de la part de l'aluminium recyclé dans la production.

Les rencontres de la transition industrielle

Des webinaires de présentation de ces plans de transitions sectoriels sont organisés régulièrement pour décrypter les enjeux de la transition dans ces secteurs et échanger avec les auteurs.

Le retour d’expérience acquis sur les différents PTS réalisés a également permis l’élaboration de la méthode générique qui sera prochainement présentée dans un guide dédié. Ce dernier a pour objectif d’accompagner les autres filières industrielles dans la réalisation de leur propre Plan de Transition Sectoriel. Des documents de synthèse sont édités par l’ADEME pour chaque filière. Ils ont pour objectif de présenter les enjeux clés de leur décarbonation et les différents scénarios élaborés avec une analyse des résultats.

Vidéo - Présentation des Plans de transition sectoriels

En savoir plus sur le PTS, pour une vision à 360° des enjeux de la transition.

Durée de la vidéo : 2 minutes 34 (transcription ci-après).

Lire la transcription textuelle de la vidéo « ADEME [Finance Climact] - Présentation des Plans de transition sectoriels »

ADEME [Finance Climact] - Présentation des Plans de transition sectoriels

Logo de l’ADEME Agence de l’Environnement et de Maîtrise de l’Énergie.
Logo du Ministère de la transition écologique. Liberté, Égalité, Fraternité.
Logo du programme Finance ClimAct.

La transition écologique est engagée et elle est porteuse, pour vous, acteurs industriels, de nouvelles obligations, mais aussi d'opportunités dans votre secteur.

Les mots-clés sont : Compétitivité – Obligations – Nouveaux marchés

L’industrie dans la transition écologique, pourquoi en parle-t-on ?

À l'échelle du territoire, l'industrie représente environ 20 % des gaz à effet de serre et environ 20 % des consommations d'énergie. Ces émissions sont concentrées sur certains secteurs, notamment ceux de l'industrie de première transformation des matières premières.

Les matières premières sont : aluminium, papier carton, ciment, chimie, verre, sucre, sidérurgie.

Ils représentent ainsi 64 % des émissions de GES (gaz à effet de serre) de l'industrie française.

Quels sont les objectifs pour l’industrie en matière de transition écologique ?

Le mot-clé est : Loi 2050

La Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC), fixe un objectif de réduction des GES (gaz à effet de serre) pour le secteur de l'industrie de 81 % d'ici 2050 par rapport à 2015.

Il est nécessaire d'accélérer la décarbonation pour atteindre cet objectif.

Mais alors, comment accélérer ?

Logo de ADEME Agence de l’Environnement et de Maîtrise de l’Énergie.
Logo du Ministère de la transition écologique. Liberté, Égalité, Fraternité.
Logo du programme Finance ClimAct.

Pour vous accompagner, l'ADEME (Agence de l’Environnement et de Maîtrise de l’Énergie) a décidé de co-construire des Plans de Transition Sectoriels avec les neuf secteurs industriels français les plus consommateurs d'énergie.

Les mots-clés sont : Plans de transition sectoriels

Les secteurs industriels sont : Acier, aluminium, ciment, verre, éthylène, dichlore, ammoniaque, papier carton, sucre.

Comment sont élaborés ces PTS (Plans de Transition Sectoriels) ?

Tout d'abord, un état des lieux précis de chaque filière est réalisé en concertation directe avec les acteurs du secteur.

#1 État des lieux avec concentration sectorielle

Les mots-clés sont :

  • Fournisseurs
  • Marchés
  • Clients

Les mots-clés sont :

  • Enjeux
  • Leviers décarbonation
  • Marché
  • Financement
  • Emploi
  • Réglementation
#2 Trajectoires de décarbonation

Ensuite, différentes trajectoires de décarbonation sont modélisées selon plusieurs scénarios technologiques et l'évolution des marchés.

#3 Plan d’action

Enfin, des pistes d'actions (publiques et privées) sont identifiées pour lever les freins à la décarbonation.

Même si les secteurs cités (64 %) concentrent une bonne partie des enjeux de décarbonation, tous les autres (36 %) sont aussi concernés !

Mais alors, pourquoi s’inscrire dans cette démarche ?

Les mots-clés sont : Méthodologie - Loi

C'est pourquoi l'ADEME met à disposition une méthodologie générique et des outils pour que chacun puisse élaborer son propre PTS (Plan de Transition Sectoriel).

Parce qu'un PTS (Plan de Transition Sectoriel), c'est une méthodologie sectorielle complète et des ressources pour : évaluer la vulnérabilité de votre secteur à la transition, construire sa trajectoire de décarbonation, identifier et prioriser les leviers de décarbonation pertinents pour votre secteur, chiffrer les investissements nécessaires, et mettre en lumière les obstacles à la transition de votre secteur.

Les mots-clés sont : Résilience – Prospective - Investissement - Anticipation

En bref, c'est un outil personnalisé pour avoir en main toutes les clés pour devenir acteur de la neutralité carbone.

Site internet : agirpourlatransition.fr
Logo de ADEME Agence de l’Environnement et de Maîtrise de l’Énergie
Logo du Ministère de la transition écologique. Liberté, Égalité, Fraternité
Logo du programme Finance ClimAct
Pour + d’information : finance-climact.fr
Logo du programme Life

Naviguez au sein du parcours « Décarbonez votre industrie »