Optimiser sa consommation matière

Optimiser votre consommation matière, c'est utiliser la juste quantité de matières premières nécessaire à l'activité de votre entreprise, en limitant les pertes et les rebuts à toutes les étapes de la production. Cela vous permet aussi de rationaliser vos achats ou vos intrants de matières premières et de vous questionner sur la sécurisation de vos approvisionnements.

Les enjeux de l'efficience matière

L'efficience matière est le fait de consommer moins de matières premières pour un même usage, ou de les remplacer par des matières premières à moindre impact sur l'environnement.

Plastique, acier, bois… Les matières premières que vous utilisez dans vos process de fabrication représentent un coût financier important et incontournable. Depuis 2015, leurs prix ont augmenté en moyenne de +50 %. Pourtant, beaucoup d'industriels ignorent leur efficience matière, qu'il est possible de connaître en suivant le taux de perte.

Les enjeux économiques liés à la réduction des pertes matières sont d'autant plus importants lorsqu'on considère le coût de ces pertes.

Par exemple, si une entreprise évalue le coût des déchets en se limitant à la gestion externe des déchets (collecte et traitement), elle ne prend pas en compte leur coût interne. Généralement plus élevé, il comprend le coût de génération du déchet :

  • Coût de la matière première devenue déchet ;
  • Coûts d'énergie et de main d'œuvre injectés dans cette matière première gâchée.

Les principaux atouts d'une démarche d'efficience matière :

  • Optimiser votre approvisionnement en matière première ;
  • Accroître la rentabilité de votre entreprise en optimisant vos achats sans impacter la qualité des produits.
  • Limiter l'exploitation et la consommation des ressources naturelles ;
  • Limiter l'utilisation de transports polluants ;
  • Réduire le coût complet de vos pertes matière ;
  • Réduire votre facture de gestion des déchets (dont le coût a augmenté de +4 % depuis 2015).

Optimisez les postes clés de votre activité

Questionner les processus de fabrication

Un taux de perte élevé peut être dû :

  • À un process de fabrication inadapté ou non optimisé, engendrant un volume important de chutes de matière première.
  • À un outillage obsolète ou de mauvaise qualité qui génère de nombreux rebuts de pièces.

Revoir l'organisation et la gestion de votre activité

Le gaspillage de matière première peut être diminué par :

  • Un meilleur réglage ou une maintenance plus fréquente des machines de production ;
  • Une surveillance accrue pendant le processus de fabrication ;
  • Une optimisation des temps de lancement et de la gestion des ordonnancements ;
  • Une formation plus poussée des techniciens.

Collaborer avec ses fournisseurs et ses clients

Enfin, réétudier les contrats établis avec vos fournisseurs pour vous assurer que le matériel et les services fournis sont bien adaptés à votre activité ; challenger vos clients sur les besoins de leurs produits peut aussi permettre d'optimiser votre consommation matière.

Par exemple, un industriel achetant des plaques d'aluminium de 10 mm alors qu'il n'a besoin que de 9 mm engendrera à la fois une perte économique et de matière première.

Plusieurs leviers pour optimiser votre consommation matière

Pour agir efficacement sur vos pertes matières, il est nécessaire d'identifier leur origine et d'évaluer le coût complet qu'elles représentent.

Pour cela, vous pouvez mener un audit interne à l'aide du Guide Bilan matières de l'ADEME, ou le faire réaliser par un prestataire extérieur ou un bureau d'études.

À partir de ce bilan matière, vous pourrez mettre en place un plan d'actions pour :

  • Améliorer son efficience matières : moins consommer de matières au travers de ses pratiques de production
  • Optimiser votre approvisionnement en matières premières en sélectionnant notamment des fournisseurs proches de votre lieu de production et adaptés à votre activité ;
  • Favoriser l'utilisation de matières premières issues du recyclage ;
  • Repenser et/ou optimiser vos process de fabrication et l'outillage ;
  • Mettre en place une gestion améliorée de vos déchets inévitables, en choisissant un prestataire spécialisé dans votre secteur d'activité, (NB : un déchet ne sera jamais rentable ! Son coût complet sera toujours supérieur aux recettes perçues par l'entreprise pour la revente de la matière) ;
  • Réduire sa vulnérabilité matière : réduire les risques associés aux approvisionnements de matières, sur tous les aspects (économique, environnemental et social).

L'écoconception : un pas de plus vers l'efficience matière

Écoconcevoir, c'est intégrer la logique du développement durable à vos activités et à la fabrication de vos produits. De la conception à la commercialisation, en passant par le transport mais aussi le recyclage des matières premières utilisées et des produits en fin de vie.

Par exemple, un fabricant d'appareils électroménagers s'aperçoit qu'en diminuant l'épaisseur du plastique qui habille son robot mixeur, il ne génère pas d'impact sur la qualité et la durabilité de son produit et il réalise une importante économie de matière première tout en évitant un gaspillage de ressources.

Un accompagnement et des financements dédiés

L'ADEME propose plusieurs aides et financements permettant d'optimiser votre consommation matière, comme par exemple :

  • ORPLAST : obtenir un soutien financier pour l'intégration de matières plastiques recyclées.
  • DIAG ECO-FLUX : obtenir une aide destinée aux établissements de 20 à 250 salariés pour la détection des opportunités d'économies grâce à des actions simples sur les flux matières, énergies, déchets et eau.

Pour toute information, prendre contact avec votre Direction Régionale ADEME.

10 ressources

Pour affiner votre recherche, modifiez vos critères.

    Résultats 1-10 sur 10