Semaine européenne de la mobilité 2020 - European mobility week 2020
© European mobility week

La semaine européenne de la mobilité pour bouger les lignes

  • École
  • Déplacements
  • 5 octobre 2020

À l’heure où la crise sanitaire bouscule les certitudes, la 19e édition de la semaine européenne de la mobilité du 16 au 22 septembre annonce la couleur. Son thème : « Zero emission mobility for all » !

3 minutes

Trop nombreux sur les routes et trop souvent seuls au volant

En France, les transports sont responsables d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre. Les transports routiers ne cessent de progresser tout comme le nombre de voitures sur les routes. 33 millions de véhicules sont aujourd’hui en circulation dans l’hexagone et notre dépendance vis-à-vis d’eux est telle que :

  • plus d’un travailleur sur cinq (21 %) utilise exclusivement sa voiture pour aller sur son lieu de travail, bien que son trajet soit inférieur à 9 kilomètres (soit l’équivalent de 30 minutes à vélo) ;
  • 40 % des trajets quotidiens effectués en voiture en ville font moins de 3 km.

Certes, du côté des constructeurs, des efforts ont été faits, avec une baisse moyenne des émissions des véhicules neufs sur une période de 10 ans. Mais ces efforts se révèlent insuffisants avec l’explosion du marché des SUV, véhicules lourds qui consomment beaucoup de carburants.

Les transports contribuent aussi à dégrader la qualité de l’air que nous respirons. On attribue en effet 48 000 morts par an à la pollution de l’air ; également responsable de l’augmentation de pathologies comme l’asthme, des maladies cardio-vasculaires…

Il est urgent de changer nos habitudes et d’infléchir la quantité de polluants émis dans l’atmosphère.
Vélo, marche, transports en commun, covoiturage, autopartage : les solutions sont aujourd’hui multiples pour ne pas alourdir la facture carbone et assainir l’air que nous respirons.

Depuis la fin du confinement, le vélo a même le vent en poupe. En juin 2020, près de 4 utilisateurs quotidiens de transports en commun affichaient leur souhait de pédaler davantage. Et ce vœu s’est transformé en acte puisque l’on constate désormais une véritable explosion du marché locatif de vélos électriques ou encore de la remise à neuf de vélos que l’on avait laissés de côté.

Pas étonnant quand on sait que le vélo n’a que des avantages. Il est :

  • bon pour la santé : selon l’OMS, 30 minutes de vélo par jour augmentent l’espérance de vie et diminuent le risque de développer une maladie (diabète, cancer, risques cardiovasculaires) de 30 % !
  • bon pour la planète : son émission de CO2 est nulle ;
  • bon pour le porte-monnaie : le prix d’un vélo neuf équivaut à 4 pleins d’essence ;
  • bon pour la quiétude et la ponctualité : finis les embouteillages et cerise sur le gâteau, en moyenne, sur un trajet de 7 km, on va plus vite en vélo qu’en voiture…

Et si on ne peut se limiter au vélo, on peut se convertir à la multi-modalité, à savoir le mix des moyens de transport utilisés en privilégiant ceux à moindre impact carbone : marche, vélo, transports en commun, autopartage, covoiturage. Tout est bon pour prendre soin de notre climat et de l’air que l’on respire…

 

Une semaine de mobilité sans émission : on participe ?

La semaine de la mobilité, ce sont aussi et surtout des initiatives, des défis, des challenges dans toutes les régions. Vous souhaitez participer ? Suivez le guide.

En Grand Est

Le Défi « Au boulot j’y vais à vélo » et ses déclinaisons multimodale et scolaire (écoles et collèges) dans toute la région se déroulera du 14 au 27 septembre 2020. Le Défi est organisé par l’association Vélo et Mobilités Actives Grand Est en partenariat avec 24 territoires du Grand Est. Le but sera aussi de collecter de l’argent (en fonction des kilomètres parcourus) pour financer une cause en lien avec les soignants qui se sont démenés lors de la crise du COVID19.

En Pays de la Loire

Le Défi Mobilité revient du 21 au 25 septembre 2020. Organisé par l’association Alisée en partenariat avec l'ADEME et le soutien de la région Pays de la Loire, il est avant tout une aventure collective créée pour découvrir ou redécouvrir les usages de la mobilité sur les trajets domicile-travail et domicile-école. Marche, vélo, trottinette, transports en commun ou encore covoiturage, classiques ou originaux, vous n'avez plus qu'à choisir. Objectif : faire mieux qu’en 2019, avec 2 812 salariés mobilisés, 134 établissements participants et 290 369 kilomètres parcourus en mode "écomobile".

Consulter le site du Défi Mobilité en Pays de la Loire

Et aussi...

Vous aimerez aussi