© Semaine européenne de la mobilité 2021

Semaine européenne de la mobilité 2021 : les mobilités actives ont la santé

  • Déplacements
  • 7 septembre 2021

Alors que les territoires font de plus en plus de place au vélo, la 20e édition de la semaine de la mobilité, qui se déroulera du 16 au 22 septembre, incite les citoyens à changer leurs habitudes. Son thème : « En sécurité et en bonne santé avec les mobilités durables ».

Durée de lecture : 3 minutes

Le vélo a le vent en poupe

Pour permettre aux citoyens de continuer à se déplacer durant la crise sanitaire, de nombreuses collectivités ont considérablement accru leur offre de pistes cyclables. Les chiffres sont parlants puisque près de 700 km de pistes ont vu le jour en 2020. Depuis, un grand nombre de ces fameuses « Corona-pistes » ont été pérennisées sur tout le territoire.

Cet effort fait écho à une appétence renouvelée des citoyens mais aussi à une certaine appréhension de certains d’entre eux à la perspective d’utiliser les transports en commun : une étude de l’ADEME, réalisée après le premier confinement, identifiait cette réticence chez un citoyen sur deux déclarant son intention de continuer à privilégier leur utilisation. Depuis, on a observé une véritable ruée sur les vélos que ce soit sur le marché de la vente ou de la location.

La marche, le vélo : c’est bon pour notre santé, c’est bon pour la planète…

La mobilité a de réels impacts sur la santé de la planète comme sur la nôtre. En France, les transports sont responsables d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre, en particulier parce que notre dépendance à l’égard de la voiture est encore forte. Pour ne citer que quelques chiffres :

  • plus d’un travailleur sur cinq (21 %) utilise exclusivement sa voiture pour aller sur son lieu de travail, bien que son trajet soit inférieur à 9 km (soit l’équivalent de 30 minutes à vélo) ;
  • 40 % des trajets quotidiens effectués en voiture en ville font moins de 3 km.

Au-delà de la question climatique, c’est aussi notre santé qui est en jeu. On attribue 40 000 décès par an à la pollution de l’air ; également responsable de l’augmentation de certaines pathologies respiratoires.

Vélo, marche sont donc de véritables solutions pour ne pas alourdir la facture carbone et mieux respirer. Ils nous garantissent aussi de pratiquer les exercices physiques quotidiens qui, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, amoindrissent nos risques à l’égard de certaines maladies comme le diabète, les affections cardiovasculaires et même le cancer. Autre avantage de ces mobilités : elles sont économiques. La marche est bien sûr gratuite. L’achat d’un vélo neuf équivaut à 4 pleins d’essence. Sachez enfin que sur un trajet de 7 km en ville, vous irez plus vite en vélo qu’en voiture.

Une semaine dédiée aux mobilités actives : comment participer ?

Du 16 au 22 septembre 2021, la semaine de la mobilité propose aux citoyens et aux entreprises de participer à des initiatives dans toute l’Europe. En France, ce sont des défis et des challenges animés dans toutes les régions. Vous souhaitez participer ? Voici quelques challenges à découvrir :

En savoir plus sur l’organisation de la semaine sur le site du Ministère de la transition écologique.

À l’école… à pied ou à vélo aussi

Au-delà de cette semaine, nos habitudes doivent changer durablement. Et pas seulement dans le cadre des déplacements domicile travail. Par exemple, pour déposer ou récupérer les enfants à l’école, nous réalisons collectivement 26 millions de déplacements par an. Près d’un tiers de ces déplacements se font en voiture.

Et là aussi, la crise sanitaire a un impact. On constate que les télétravailleurs perdent peu à peu l’habitude de mutualiser leurs déplacements en voiture pour emmener les enfants à l’école. Parce que l’enjeu est ici aussi bien réel, l’ADEME Hauts-de-France, la Région Hauts-de-France et le Centre ressource régional en écomobilité (CREM) organisent le Challenge de l’écomobilité scolaire au mois d’octobre.

Le Challenge écomobilité scolaire des Hauts-de-France est un événement gratuit et ouvert à l’ensemble des écoles maternelles et élémentaires de la région.

En savoir plus sur le site du challenge écomobilité scolaire en Hauts-de-France.

Vous aimerez aussi

Calculer les émissions de carbone de vos trajets

  • Déplacements
  • 5 octobre 2020

Vous vous demandez quel mode de transport émet le moins de CO2 ? Ce calculateur compare le vélo, la voiture, le train et l'avion en fonction du nombre de kilomètres à réaliser.

Intentions de partages 56767 partages

Durée de lecture : 1 minute

10 bons gestes numériques en télétravail

  • Bons gestes
  • 14 janvier 2021

Le télétravail évite de nombreux déplacements, réduit nos émissions de gaz à effet de serre et améliore la qualité de l’air. Mais les pratiques numériques ont aussi des impacts. Alors comment adopter les bons gestes ?

Intentions de partages 1509 partages

Durée de lecture : 4 minutes

Se former au numérique responsable en quelques minutes

  • Numérique
  • 31 juillet 2020

Le numérique n’est pas sans impacts sur l’environnement : émissions de gaz à effet de serre, consommation importante de ressources… Mais comment faire pour limiter cela ? Prenez 30 minutes pour vous former au numérique responsable.

Intentions de partages 7823 partages

Durée de lecture : 1 minute

Le télétravail, ça change quoi pour la planète ?

  • Déplacements
  • 9 avril 2021

Plébiscité par les salariés, le télétravail est en pleine croissance. Une bonne nouvelle quand on sait que ses bénéfices environnementaux sont loin d’être négligeables.

Intentions de partages 66 partages

Durée de lecture : 2 minutes